Les Beaux-midis : Le trouble des apprentissages en mathématiques

Date : 18 avril 2018
Heure : 12h à 13h
Lieu : Pavillon 7077 avenue du Parc, salle 3011
Adresse : 7077 avenue du Parc Montréal, Québec Canada H3N 1X7

Pour une participation en direct, vous pouvez vous connecter sur la page Facebook de l'École d'orthophonie et d'audiologie de l'UdeM, le jour même.  La conférence sera également disponible en rediffusion, sur le site de l'ÉOA, quelques jours après l'événement.

Conférencière

Anne Lafay, Ph.D.
Chercheuse postdoctorale, Mathematics Teaching and Learning Lab, Concordia university, Montréal
Orthophoniste, membre de l'Ordre des Orthophonistes et Audiologistes du Québec

Résumé

On estime en général entre 1 et 10 % d’enfants qui présentent un trouble des apprentissages en mathématiques (càd, dyscalculie). Cela recouvre un large spectre de difficultés. Ces troubles représentent un handicap majeur pour l’intégration scolaire, sociale et professionnelle. Les professionnels ont besoin de comprendre l’origine cognitive de ces difficultés afin de les évaluer au mieux et, dans le but ultime, intervenir de manière adaptée. Un état des lieux des connaissances actuelles est proposé. Il consiste à 1) définir ce qu’est un trouble des apprentissages en mathématiques, 2) définir les types et leurs origines cognitives (numériques ou générales). Ces informations donneront ainsi des pistes concrètes de réflexion quant à l’évaluation et l’intervention auprès des enfants avec des difficultés mathématiques.

Mini-bio

Anne Lafay est diplômée en orthophonie (Lyon) et neuropsychologie (Grenoble). Elle a d’abord travaillé comme orthophoniste auprès d’enfants présentant des troubles de langage et des troubles des apprentissages, avant de poursuivre un doctorat à l’Université Laval (Québec). En 2016, elle a complété sa thèse portant sur les déficits cognitifs numériques impliqués dans la dyscalculie sous la supervision de Joël Macoir et la cosupervision de Marie-Catherine St-Pierre. La cognition mathématique chez l’enfant et le lien entre le langage et les mathématiques figurent parmi ses principaux champs d’intérêt.
Croyant à l’importance des liens entre la recherche et la pratique, elle enseigne et offre de la formation afin d’assurer le transfert des connaissances théoriques. Elle met aussi son temps à profit pour la création de jeux (ré)éducatifs (Éditions Passe-temps). Elle est par ailleurs co-auteure d’un logiciel d’évaluation des troubles des apprentissages en mathématiques (avec Christel Helloin ; édition HappyNeuron) ainsi qu’auteure d’un album jeunesse, Mathis n’aime pas les maths (Dominique & Cie).
Elle est actuellement chercheuse postdoctorale à l’Université Concordia (Montréal) avec Helena P. Osana et membre l’Ordre des Orthophonistes et Audiologistes du Québec. Son postdoctorat se découpe en deux projets principaux : l’influence du bilinguisme sur l’apprentissage en mathématiques et l’effet des objets de manipulation sur l’apprentissage en mathématiques, notamment auprès des enfants présentant des troubles des apprentissages en mathématiques.