Appréciation des externes sur leur expérience de stage hors Québec

Pour communiquer avec les étudiants ayant fait ces stages ou pour toutes autres questions, adressez-vous à Pascal Barrette.

Centre hospitalier Biel-Bienne (Suisse)

Chirurgie générale

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2014 Il y a définitivement une barrière de langue, donc le questionnaire, etc., est difficile à faire. Au niveau des chirurgies, il y a une grande variété :

  • CHX vasculaire (chx a/n des carotides)
  • CHX bariatriques
  • Lobectomie
  • CHX pour urgences G-I (e.g. volvulus intestinal)

 

Si vous parlez l’allemand, ceci est un excellent stage. Tout le monde était super gentil et les étudiants étaient permis de faire beaucoup d’actes (e.g. points de suture, retirer un drain thoracique, etc.). Par contre, ne parlant pas l’allemand, il y avait des moments où je ne pouvais rien faire, puisque tous les patients à l’étage ne parlaient pas le français… 7/10
Dalhousie University (Canada)

Médecine de famille

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015
  • AVC
  • Influenza, sinusite… infection saisonnière
  • Suivi db, HTA, dlp
9/10
Harvard Medical School (États-Unis)

Chirurgie cardiaque (Massachusetts General Hospital, Boston)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 CABG, remplacement/réparation des valves aortique, mitral et tricuspid, chirurgie de la racine aortique, aneuvrysme et dissection aortique, tumeur atrial, insertion de LVAD/Heartmate II, insertion de Impella cp, cannulation pour ECMO, transplantation cardiaque, fermeture ASD et VSD. Chirurgie « on-pump », « off-pump », minimalement invasive. Très bonne expérience et exposition. Une équipe accueillante et professionnelle. 9/10
Hôpitaux universitaires de Genève (Suisse)

Physiatrie – médecine physique, de réadaptation et du sport 

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 Principalement des cas locomoteurs (rachis et toutes les articulations périphériques) Je participais activement à l’examen physique, mais pas à l’anamnèse. J’étais principalement en observation active. J’ai malgré tout beaucoup appris et eu à faire des diagnostics différentiels. 8/10
Universidad Autonoma de Nuevo Leon (Mexique)

Radiologie

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015
  • Interprétation de tomographies thoraco-abdominale
  • Intérprétation de tomographies et imagerie par résonance magnétique cérébral
  • Échographie
  • Radiologie d’intervention
9/10
Université Cheikh Anta Diop (Afrique)

Gynéco-obstétrique (hôpital de Pikine)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Salle d’accouchement :

  • suivi des parturientes pendant toutes les phases de l’accouchement jusqu’à la délivrance
  • épisiotomie et réparation de lacérations
  • accouchement gémellaire, en siège, révision utérine
  • prise en charge pré-éclampsie
  • hyperemésis gravidarum
  • mort in utero
  • saignement 2e, 3e trimestre
  • chiorioamnionite

Consultations gynécologiques :

  • suivi de grossesse
  • ITSS
  • pose et retrait d’implant (contraception)
  • infertilité
  • agression sexuelle
Très bon stage.
Accueillie par le chef du service de gynéco-obstétrique (Pr Alassane Diouf).
Plusieurs présentations académiques.
Réunions de lendemain de garde.
Présentation de cas.
Travail en salle d’accouchement en collaboration avec la sage femme.
Prise en charge complète de la parturiente.
Cependant absence de techniques de gestion de la douleur pendant l’accouchement (pas de péridurale, pas de bloc honteux), rendant l’expérience parfois difficile devant tant de souffrance.
8/10
Universidade de Coimbra (Portugal)

Médecine interne

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2014
  • Beaucoup de personnes âgées avec de multiples pathologies
  • Un cas intéressant de fièvre d’origine indéterminée
  • Un cas intéressant de potomanie
  • Plusieurs cas de chutes/syncope à l’urgence
  • Plusieurs cas de phénomènes de Raynaud en clinique externe
Milieu très, très, très accueillant.
La barrière de langue nous empêche de gérer les patients de manière autonome, mais nous sommes très intégrés à l’équipe de soins.
7/10
Universitaria Consorziale Policlinico di Bari (Italie)

Dermatologie

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2014 Bonne variété : réactions cutanées suite à des infections virales, punaises de lit, psoriasis, dermatites de contact, etc. J’ai aussi participé dans les cliniques d’évaluation des dermites de contact et des allergies (Prick test). La seule difficulté rencontrée concernait la langue : les patients parlaient tous italien (surtout italien unilingue) donc je n’ai pas pu communiquer avec eux autant que j’aurais voulu. C’était donc plutôt un stage d’observation avec interactions et explications par les médecins. 6/10
Università di Bologna (Italie)

Médecine interne

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2014
  • Hépatite C
  • Hépatite alcoolique
  • Siadh
  • ACV
  • Hépatocarcinome
  • Cancer colorectal
5/10
Université Catholique de Lille (France)

Gynéco-obstétrique 

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Urgences gynéco obstétricale : travail prématuré, pré-éclampsie, métrorragies, grossesses ectopiques, saignement post-partum, accouchement physiologique, chirurgie et suivi gynéco-onco, torsion ovarienne. Pratique médicale intéressante et différente.
Peu de responsabilité de l’externe (normalité en France).
Enseignement en fonction des différents chefs.
3/10
Université de Bordeaux

Gynéco-obstétrique (Centre hospitalier)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Grande variété de cas : Urgences gynéco obstétricale : douleur abdominale, hémorragie 1er, 2e et 3e trimestre, etc. Chirurgies : promotofixation, hystérectomie, ligatures, etc. Suivi de grossesse pathologique : menace d’accouchement préterme, RCIU sévère, plusieurs malformations foetales, etc. Salle d’accouchement: suivi de la progression de l’accouchement, examen du col, observation d’accouchements +/- avec instruments, participation lors de césariennes, etc. À savoir, stage plutôt axé sur l’obstétrique que sur la gynécologie. Très beau stage, quoi que peu d’encadrement par rapport à ce que l’on connait à l’Université de Montréal. Les externes là-bas ont souvent des tâches « administratives », pas aussi axé sur l’apprentissage de la médecine que ce que nous avons. Mon stage a été organisé pour que je n’aie pas à faire toutes ces tâches, je n’avais donc pas le rôle traditionnel des externes, ce qui a demandé plus d’implication aux patrons. 8/10
Université de Bonn

Chirurgie orthopédique (Hôpital)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Surtout des cas en salle opératoire, j’ai été parfois premier assistant et d’autres fois observateur. J’ai également pu observer des cliniques externes. Le stage est très axé sur l’observation. Je m’y attendais et je crois que pour en profiter il faut beaucoup d’initiative de la part d’un externe. Surtout quand c’est dans une langue étrangère comme l’Allemand 7/10
Université de Grenoble (France)

Urgence – traumatologie

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 J’ai principalement été exposée à des cas de traumas locomoteurs étant donné que la clinique est en station de ski. J’ai donc vu des blessures de l’épaule, de la clavicule, du coude, du poignet, du genou, du bassin et des chevilles (dislocations, fractures, hématomes, entorses) ainsi que des traumas crâniens et des traumas de la colonne vertébrale. Dans les journées où il y avait moins de traumato (mauvaises conditions météo pour le ski), j’ai fait les consultations sans rendez-vous en médecine générale (pharyngite, gastro, otite, etc.) Les responsables de mon stage n’étaient pas habitués à recevoir des stagiaires pour seulement deux semaines : j’ai senti qu’ils étaient déçus que je ne reste pas plus longtemps même si je considère personnellement que j’ai pu apprendre beaucoup en deux semaines.
Seul inconvénient du stage : le débit est directement relié aux conditions de ski. Il y a eu certaines journées avec peu de traumas, car il pleuvait. Mais les organisateurs du stage prenaient soin de me rediriger vers les consultations de médecine générale quand c’était le cas.
9/10
Université de Lausanne (Suisse)

Dermatologie pédiatrique (Hôpital de l’Enfance de Lausanne)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016
  • Molluscum contagiosum, verrues plantaires et dermatite atopique +++
  • Acné
  • Psoriasis
  • Pytiariasis rosé
  • Hémangiomes
  • Granulomes pyogéniques
  • Naevus atypique
  • Alopécies
Excellent stage! Un stage d’observation surtout, mais en dermato cela est quand même très formateur. Patrons et résidents super gentils. Aucune garde! 8-5 comme horaire en moyenne. Belle ville, très sécuritaire. Coût de la vie cher cependant. Je le recommande fortement. 10/10

Ophtalmologie

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 Stage très varié, car j’ai pu travailler dans des cliniques spécialisées (neuro-ophtalmologie, cornée, glaucome) et en polyclinique ophtalmologique et urgence ophtalmologique. Le milieu de stage est un hôpital dédié à l’ophtalmologie, un site de référence pour la Suisse francophone. Un stage véritablement idéal pour quelqu’un souhaitant une exposition variée à tous types de pathologies ophtalmologiques. J’ai particulièrement apprécié le dynamisme de ce milieu académique, la pédagogie des patrons comme des résidents et la qualité de leur pratique médicale.
Compte tenu de mes connaissances préalables en ophtalmologie, j’ai pu comparer certaines pratiques et j’ai pu apprécier certaines différences notables dans les façons de prescrire… L’ensemble des cliniques a été une grande source d’enrichissement pour moi. J’ai pu participer à l’ensemble des formations des résidents et participer à un congrès en ophtalmologie.
9/10
Université libre de Bruxelles

Gastro-entérologie (Hôpital universitaire)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016
  • Colonoscopie
  • Écho-endoscopie
  • OGD
  • Suivi de cancers oesophage et foie
  • Diagnostic HCC
  • Diagnostic et suivi de cirrhose
  • Ulcères
Ce stage est bon pour ceux qui ont un intérêt en gastro-entérologie. Les patrons sont extrêmement gentils et généreux en explications. Toutefois, j’ai été placée sur un étage d’hospitalisation brève qui traitait majoritairement les patients en suivi de cancer (chimiothérapie ou endoscopie de contrôle). Il n’y avait pas vraiment de démarche diagnostique à faire ni de réflexion sur la pathophysiologie. En ce sens, j’ai trouvé mon stage un peu moins utile à ma formation, puisqu’il s’agissait souvent d’aller évaluer sommairement un patient en vue d’une procédure et non pas de l’évaluer pour trouver la cause d’un problème. De plus, j’ai trouvé que les externes n’avaient pas un aussi grand rôle à jouer là-bas. Je ne participais pas à l’élaboration des plans de traitement et il n’y avait pas de moment désigné pour réviser un dossier avec les résidentes et celles-ci ne voulaient pas entendre nos hypothèses diagnostiques. Je me suis fait dire que les externes avaient un rôle plus mineur en Belgique et qu’on ne les considérait pas vraiment dans l’équipe de soin. À force d’insister pour avoir plus de responsabilités et de travail, j’ai fini par faire un travail qui ressemblait un peu plus à ce qui se fait à Montréal. Toutefois, je pense avoir moins appris que si j’avais fait le même stage à Montréal et j’en suis déçue, car j’avais pris un milieu francophone justement pour qu’aucune barrière de langue ne vienne ralentir ma formation. 5/10
Université de Limoges

Gastro-entérologie (CHU Dupuytren)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Beaucoup de cas d’endoscopie (OGD, colo, ERCP) puisque le milieu se spécialise là-dedans.
Des cas de cirrhose, pancréatite, lithiases biliaires, oesophagite, masses rectales, côlon irritable, MII, etc.
Très bon accueil en général. Toutefois, le milieu ne semble pas structuré pour accueillir des externes de l’étranger, c’est-à-dire que je n’ai pas été intégrée complètement à l’équipe d’externes. Je faisais parfois mes activités avec eux, d’autres fois non, mais cela dans le but que je sois exposée au plus grand nombre de cas diversifiés. Beaucoup d’endoscopie : c’est très intéressant, mais parfois très long puisqu’ils font des cas complexes de résections endoscopiques. C’était très intéressant de voir les différences entre le système français et québécois. Le personnel était ravi de m’avoir là-bas et m’a fait sentir à l’aise tout au long des deux semaines. 8/10
Université de Nantes (France)

Physiatrie

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2014 J’ai principalement été avec les blessés médullaires (on m’a donné le choix de la clientèle avec laquelle je voulais travailler pendant mon stage et c’était mon choix comme Nantes est reconnu pour la réadaptation neuro) j’ai donc eu la chance de travailler avec plusieurs spécialistes et physiatre avec surspécialité en neuro-uro, déglutition, toxines botuliniques, etc. Stage très intéressant et très varié (étage, clinique externe, possibilité d’assister aux différents examens des patients (ex:cine-deglutition), possibilités d’assister aux traitements de physiothérapie/ergothérapie Excellent stage! Équipe dynamique et intéressante. Résidents et patrons passionnés et qui adorent enseigner! Je recommande chaudement! Possibilité d’assister aux cours des résidents en soirées qui étaient fort intéressants aussi! 10/10
Université d'Aix-Marseille (France)

Urgence

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015
  • Trauma de ski : fracture fémur, tibia, péroné, humérus, radius, vertèbre
  • Luxation acromio-claviculaire, luxation scapulo-humérale, luxation rotule
  • Trauma genou, trauma épaule
Stage très intéressant qui m’a permis de faire plusieurs actes : points de suture, plâtres, atèles, pratique de fast echo, ponction veineuse. De plus, bonne exposition clinique en traumato, pour la prise en charge des polytraumatisés et pour apprendre à lire des radiographies pour les fractures. 8/10
Université d'Ottawa (Canada)

Urgence

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 SCA incluant STEMI, trauma des extrémités, appendicite, grossesse ectopique, EAMPOC, pneumothorax, ascite, IVRS, hydrocéphalie normotensive, AVC, ICT Excellent stage! Il n’y a pas de résidents donc le stage nous donne l’opportunité d’avoir beaucoup d’autonomie. J’ai pu faire moi-même, sous supervision, plusieurs paracentèses (drainage d’ascite) et plusieurs thoracocentèses (drainage d’épanchement). Excellent enseignement de la part des patrons. Stage fortement recommandé pour ceux et celles qui désirent faire de l’urgence en région. 10/10

Anesthésie – réanimation

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2014 J’ai été exposé à une grande variété de cas cliniques puisque j’étais dans un centre universitaire avec beaucoup de types de technique et d’intubation. De plus, lors de ma garde, j’ai pu voir encore plus de situations cliniques. J’ai beaucoup apprécié mon stage, j’aurais aimé rester plus longtemps. L’équipe médicale fournissait beaucoup de rétroaction ce qui permettait de bien orienter mon étude. 10/10
Université de Fribourg (Suisse)

Chirurgie orthopédique

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2014
  • Chirurgie de la hanche, du genou, du membre supérieur, du membre inférieur
  • Clinique externe et consultations à l’urgence (fractures, polytraumatisé, plaies ouvertes, douleurs articulaires, entorse, luxation, etc.)
Très bon stage qui prépare bien pour le stage de chirurgie obligatoire. On apprend les bases de la salle d’opération ce qui facilite grandement l’intégration au stage obligatoire. La Suisse est un superbe milieu du point de vue connaissances médicales. Par contre, on se sent parfois inutile avec certains patrons ou résidents. 4/10
Université de Sao Paulo

Chirurgie cardiothoracique (Institut de cardiologie)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Une exposition très variée en chirurgie cardiothoracique : pontage, communications intra-auriculaires/ventriculaires chez adulte/enfant, valvuloplasties, valvulotomie, réparation aortique. Cas complexes discutés en réunions intradisciplinaires. Un stage qui offre une exposition excellente, mais qui a une composante observatoire importante 9/10
Université Pierre et Marie Curie (France)

Endocrinologie

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 Principalement des patients hospitalisés pour déséquilibre de leur diabète, mais aussi des dysthyroïdies, syndromes de Cushing, diabètes gestationnels, incidentalomes surrénaliens, nodules thyroïdiens… Je voulais faire un stage à l’étranger pour mettre en évidence les forces et les faiblesses de notre système d’éducation médicale. J’ai eu la chance d’être intégré en tant qu’externe au système français, et j’ai aussi rencontré plusieurs étudiants en médecine d’autres pays. J’en suis venu à la conclusion que notre formation est probablement l’une des meilleures qui soit au monde. L’exposition clinique précoce, l’implication active des externes auprès des patients, le développement d’un raisonnement clinique plutôt que l’apprentissage de notions théoriques abondantes ainsi que l’apprentissage par simulation sont autant d’aspects de notre formation à l’UdeM dont nous devons être fiers. Ils méritent d’être valorisés, car ils nous aident grandement à acquérir les compétences. 7/10

Soins intensifs de cardiologie (Institut de cardiologie)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 Bonne variété de cas.
Plusieurs syndromes coronariens aigus (dans toutes ses variantes), plusieurs problèmes valvulaires, quelques tamponnades et chocs cardiogéniques.
Belle unité de soins, équipe médicale et paramédicale très agréable.
Bref, tout était en place pour un stage parfait, mais bien que ce ne soit pas de mauvaise foi de leur part, l’externe parisien n’a pas du tout le même statut qu’au Québec. J’ai donc manqué un peu d’autonomie et d’enseignement, mais j’ai tout de même eu l’occasion d’apprendre beaucoup.
7/10
University of British columbia

oncologie médicale (Clinique et hôpital)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 J’ai été exposé à un ensemble de pathologies reliées aux complications directes de cancer ainsi que de complications liées à leur traitement. J’ai plus particulièrement été exposé aux différents lymphomes et mélanomes. Belle dynamique d’enseignement de la part de l’équipe d’oncologie médicale!! 9/10

Neurologie pédiatrique (BC Children’s Hospital)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 J’ai pu voir une grande variété de cas dans le domaine de la neurologie pédiatrique pendant mon stage de deux semaines. En effet, on m’a fait faire de la clinique ainsi que de l’étage selon les besoins de l’équipe et afin de maximiser mon exposition. Le stage était très utile à ma formation et très pertinent.
J’ai pu voir une variété de cas cliniques, qui m’ont permis de raffiner pour diagnostic différentiel et améliorer mes notions de prise en charge des problèmes neurologiques dans une clientèle pédiatrique.
L’équipe médicale était très adéquate et m’a bien intégré.
Les horaires étaient tout à fait corrects. Je mentionnerais toutefois que je n’ai pas eu d’accueil formel, mais un courriel explicatif assez clair m’avait été acheminé auparavant. On m’a demandé, pendant le stage, de dicter certaines consultations. Personnellement, je n’avais pas de problème avec cela, mais d’autres étudiants n’auraient pas nécessairement été à l’aise.
9/10

Anesthésie (UHNBC)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Beaucoup de salle d’op variée (Chir gen, uro, ortho, gynéco) avec des techniques d’anesthésie variées. 10/10

Radiologie (UBC hospital)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016
  • CT cérébral
  • RX poumons
  • CT abdo
  • IRM musculosquelettique
  • Angioradiologie
  • Échographie abdo
  • Doppler MI
  • Écho MSK
Bon stage!
Présentation donnée au patron.
ND

Radiologie (Hôpital St-Paul)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Anévrisme fusiforme de l’artère pulmonaire Dissection aortique chez une patiente enceinte atteinte du syndrome de Marfan Endocardite infectieuse Ostéopénie Thymome, incidentalome Conditions cardiaques héréditaires Paragangliome Déformation carpienne en forme de V Hémothorax et pneumothorax récidivant Syndrome Osler-Weber-Rendu Lymphome cérébral Encéphalite HHV-6 Techniques exposées : bloc cervical, sialographie, Angiojet thrombectomie 8/10
University of Calgary (Canada)

Orthopédie

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015
  • Beaucoup d’exposition en salle d’opération
  • 3 jours de salle d’op par semaine
J’ai trouvé que les externes sont évalués d’une manière différente dans le reste du Canada qu’au Québec. Au Québec, on prend en compte plusieurs points dans l’évaluation tandis qu’ici, ils étaient presque exclusivement axés sur les connaissances. Ayant peu d’expositions en salle d’op au Québec (trop d’externes, trop de résidents) et pas de labo d’anatomie, on est un peu désavantagé. 7/10
University of Mauritius

Microbiologie

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Plusieurs cas intéressants. Département conseillé; le SAMU. Système d’ambulance d’urgence. Permet d’explorer l’ile et de voir des cas avec un médecin. À éviter; département de pédiatrie. Mal organisé et ambiance moins propice à l’apprentissage. Beaucoup de diabètes, problèmes cardiaques. Écart socioéconomique important à Maurice donc hôpital public sert plus démunis en général. Cas de maladies avancées. Pas autant de maladies tropicales qu’on aurait pu penser. Pas de tuberculose. Cas de VIH, syphilis. Stage intéressant dans hôpital moderne. Très difficile d’obtenir un stage à l’île Maurice, il faut obtenir une permission officielle du Ministry of Health. Milieu très différent du Canada, permet d’observer le système de santé dans un pays en voie de développement avec un niveau de vie toutefois assez élevé. Barrière linguistique puisque la langue parlée est le créole. La plupart des médecins et patients parlent soit le français ou l’anglais. À jumeler avec les vacances d’été pour profiter au maximum de la culture, des paysages, du climat et de la plage. D’après moi, stage en pays en voie de développement=moins académique, mais plus d’observation sur l’organisation du système de santé, expérience culturelle, possibilité de pratiquer technique parfois, pratique de l’examen physique (moins d’imagerie/labo), cas plus avancés. 10/10
University of Melbourne (Australie)

Chirurgie orthopédique – Royal Melbourne Hospital

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 L’équipe traitante était vraiment géniale! Ils se sont assurés tout au long de mon stage que j’avais un enseignement adéquat et varié et surtout que je voyais le plus de cas/technique/chirurgie/milieu de travail possible. J’ai eu un excellent stage avec énormément d’expositions tant au niveau chirurgical que clinique et les cas était extrêmement variés. Dès qu’une occasion d’enseignement se manifestait, les résidents/patrons étaient heureux et sautaient sur l’occasion pour s’assurer que j’aie la meilleure expérience possible. Ils ont même profité de l’occasion pour demander à leurs collègues d’autres spécialités (anesthésistes/infirmières/technicien en plâtre, etc.) de venir me dire lorsqu’ils avaient un cas intéressant ou une technique particulière qu’ils pouvaient me faire pratiquer. C’était réellement génial! Tel que mentionné précédemment, je n’aurais pu demander un stage plus intéressant et enrichissant! Ce fut une expérience exceptionnelle! L’équipe traitante était extrêmement compétente et très sympathique! Ils avaient à cœur mon apprentissage et s’assurait que j’aille l’expérience la plus enrichissante et intéressante possible. Quelle belle expérience! :) 10/10
University of Toronto (Canada)

Psychiatrie 

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Oui, c’était une expérience incroyable! 10/10


Chirurgie générale 
(Hôpital St-Michael’s)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Varitété de pathologies en clinique et en salle d’opération : hernie inguinale, abdo, GERD, gastric bypass, cholécystectomie, colique biliaire, quelques cas de trauma. Stage très apprécié. 9/10

Obstétrique-gynécologie (Hôpital St-Michael’s)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Suivi en bureau de divers patients : suivi de grossesse, saignements utérins anormaux, consultations pour saignements, leucorrhée, masses ovariennes, utérines Cas en salle d’opération : césarienne, hystérectomie, hystéroscopie Garde à la salle d’accouchement. Stage très apprécié. 10/10

Pathologie judiciaire (Laboratoire medicolegale (Ontario Forensic Pathology Service)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Cas extrêmement variés et intéressants (décès naturels, homicides, suicides, accidents, décès toxico, décès sans cause déterminée) donnant de nombreuses opportunités d’enseignement. Un stage avec une excellente variété des cas, géré par une équipe dévouée à l’enseignement englobant autant les concepts spécifiques à la pathologie légale que des concepts de sciences fondamentales et cliniques. Un grand accent est mis sur la corrélation clinico-pathologique – la principale raison pour laquelle je suggèrerais ce stage non seulement aux étudiants intéressés par la pathologie, mais à tout étudiant désirant renforcer ses connaissances anatomiques, physiologiques et cliniques. 10/10

Medical Oncology (St-Michael’s hospital)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Clinique externe avec patients recevant des traitements de chimiothérapie, ainsi que suivi de patients sur traitements de soutien ayant complété leur chimiothérapie.
Plusieurs variétés de néoplasies malignes solides (sein, colorectal, pancréas). Cliniques interdisciplinaires avec chirurgiens, oncologues et radio-oncologues pour discuter de la prise en charge des nouvelles patientes souffrant de cancer du sein.
Stage très apprécié! 9/10

Gastro-entérologie (St-Michael’s hospital)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Saignements digestifs : ulcères gastriques et duodénaux, colite ischémique, hémorroïdes, cancer colorectal.
Maladies inflammatoires de l’intestin : Crohn et colite ulcéreuse. Transaminite. Coliques biliaires. Pancréatite aiguë. Cancer du pancréas. Œsophage de Barrett. Néoplasme de l’oesophage. Lésions de Dieulafoy. Syndromes de douleur fonctionnelle
Très bon stage. Bonne exposition à des cas cliniques variés. M’a permis d’être très autonome
Bonne exposition à l’endoscopie. Enseignement quotidien par le résident sénior
Longues heures, mais beaucoup d’expositions.
10/10

Maladies infectieuses (St-Michael’s hospital)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Cas cliniques très variés : bactériémies, endocardites, fasciste nécrosanté, perforation oesophagienne, méningite à cryptocoque, cellulites, ostéomyélite, fièvre chez le patient immunosupprimé, fièvre postopératoire. Très bon stage. Exposition variée. Cas TRÈS intéressants.
Bonne charge de travail. Beaucoup d’enseignement – une heure d’enseignement par jour par les résidents, conférences deux fois par semaine, exposition au laboratoire de microbiologie et visualisation des cultures de nos patients.
ND

Anatomopathologie (St-Michael’s hospital)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Très varié, St-Michael’s hospital étant reconnu de couvrir une région géographique dépourvue d’accès aux soins de santé et de ce fait, gérer des cas variés, de degré de sévérité variable et de présentations variables. Tous les systèmes d’organes ont été couverts, soit en macroscopie, microscopie ou enseignement. Excellent stage, excellente équipe, excellent enseignement. 10/10

Pédopsychiatrie (Toronto East General Hospital)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 J’ai eu un accueil (très bien), mais on ne m’a pas parlé des objectifs/méthodes d’évaluation. Je n’ai pas non plus posé la question.
Surtout des adolescents, troubles anxieux, autisme, dépression, idées suicidaires, problèmes familiaux.
Très bon milieu, personnel très accumulant, ils ont essayé de me faire voir des cas très variés. ND

Chirurgie générale/Trauma (Hôpital Sunnybrook)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2016 Cancer colorectal et trauma 4/10

Chirurgie générale/Trauma 

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015
  • Gestion traumas (blessures par balle, chutes, accidents de la route)
  • Algorithme ATLS
  • Sonde urinaire chez polytraumatisé
  • Clinique externe
  • Hernie complexe
  • Splenctomie
  • Suivi post-op
Milieux très accueillant et bien organisé à l’avance pour les étudiants (casier, carte identification, stationnement, pagette, formation pour utilisation du système électronique médicale permettant intégration à l’équipe médicale dès le premier jour). Beaucoup variétés de cas chirurgicaux et à la clinique externe, mais varie selon le patron. 2-3 tournées et teachings par semaine. Gardes optionnelles, mais ce sont des occasions uniques pour apprentissage, car bon encadrement de la part des résidents. Chambre de garde disponible pour ceux qui désirent rester de nuit avec douche et serviettes. Le seul désavantage = coûteux, car frais d’inscription pour semaines environ 250$, quatre semaines 450$. Environnement très compétitif, mais justifié étant donné réputation. Nécessite bon anglais parlé. Stage recommandé, car important de connaitre système de santé hors Québec. 9/10

Gastroentérologie (St-Micheals hospital)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 Très variable.
Consultation sur les étages et à l’urgence. Cas de gastroentérologie très divers d’hépatopathie, maladies inflammatoires intestinales et saignements tout genre.
Les patrons restent 2 semaines chacun. Beaucoup d’enseignement.
St Micheals hospital est un très bel hôpital et les patrons sont très gentils et accueillant. 9/10

Médecine interne générale (Hopital Sunnybrook)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 Les cas cliniques étaient plus ou moins variés à l’Hôpital Sunnybrook : beaucoup de patients gériatriques (chutes, démences/délirium, insuffisance cardiaque, MPOC). Nous avons eu par moments des cas plus intéressants : cardiomyopathie hypertrophique, vasculite à levimasole, etc. Très bon milieu pour l’enseignement et l’équipe médicale est l’une des plus accueillantes que j’ai côtoyées de tout mon externat. Très bon stage pour réviser les concepts fondamentaux de la médecine interne. 9/10

Neurologie

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 J’ai effectué 4 semaines en neurologie générale, ce qui m’a permis de voir un large spectre de maladies, autant courantes que rares. Guillain-Barré, sclérose en plaques, névrite optique d’origine indéterminée, mélanome leptoméningé, myasthénie graves, syncope convulsive, polyneuropathie diabétique, épilepsie, MELAS, anti-MA2 encephalitis, Alzheimer, Parkinson, Lewy Body dementia, AVC, Catatonie, Paralysie de Bell. A posteriori, je crois qu’il serait grandement avantageux pour les étudiants que la faculté encourage les stages hors réseaux (> que 2!!) et surtout encourage les stages dans les autres provinces canadiennes. C’est immensément enrichissant d’avoir un contact avec les autres provinces et de mieux explorer les possibilités de résidence. À plusieurs reprises, j’ai rencontré des gens à Toronto qui n’avaient jamais entendu parler de l’Université de Montréal. Par exemple, lorsque je leur disais que je venais de Montréal, ils me demandaient « Ah, donc tu viens de McGill? ». Les gens n’entende tout simplement pas parler de l’Université de Montréal, car ils ne reçoivent que très peu de leurs étudiants. Dommage… 10/10

Obstétrique et gynécologie

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 J’étais dans l’équipe des grossesses à haut risque. J’ai donc vu des cas de rupture utérine, des cas de retard de croissance intra-utérine, des cas de mort in utero, des grossesses de jumeaux et de triplets. Stage très intéressant dans un hôpital renommé.
Les médecins sont très compétents et prennent le temps nécessaire pour faire de l’enseignement.
10/10

Oncologie gynécologique

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2014 Excellente exposition. Responsable de stage nous rencontre au début ainsi qu’à la moitié du stage afin de connaître nos objectifs personnels et veille à ce qu’ils soient remplis en ajustant notre exposition en salle d’opération vs en clinique. Je recommande ce stage à tout externe qui désire avoir une bonne exposition chirurgicale ainsi que pratiquer des sutures/nœuds de chirurgie. Que de bons commentaires. Les patrons de ce milieu sont très axés vers l’enseignement. Stage toutefois très hiérarchique avec beaucoup de résidents et fellow. 10/10

ORL pédiatrique

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 Cholestéatome, otites, tympanoplasties, surdité, implants cochléaires, corps étrangers dans l’oreille, cire.
Abcès rétropharyngé et parapharyngé, amygdalite, amygdalectomie et adénoïdectomie, atrésie des choanes, polypes nasaux.
Drainage d’abcès ganglion cervical.
Stage très intense, autant au niveau du travail, des heures et des émotions (beaucoup d’enfants avec graves problèmes des voies respiratoires, prématurés, malformations, etc.). Par contre, les résidents et patrons étaient très gentils. Beaucoup d’enseignement et une grande diversité de cas cliniques. J’ai vraiment apprécié mon expérience. 8/10

Ophtalmologie (Toronto East General Hospital)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 J’ai été avec le même ophtalmologiste pendant 4 semaines. Il était sur spécialité en oculoplastie, maladie de Graves et neuo-ophtalmologie, donc ce sont surtout des cas dans ces domaines que j’ai vus. J’ai bien aimé ce stage. Mais j’aurais su que ce sera avec le même patron, je prendrais plus 2 semaines au lieu de 4. 9/10

Ophtalmologie (Toronto Western Hospital)

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 C’était un stage en glaucome essentiellement, avec une exposition à tous les types de glaucomes et à la pratique tant clinique que chirurgicale. Très bon stage, mais suggère de ne pas contacter de superviseur directement, mais plutôt d’appliquer à travers la plateforme de stages à option pour éviter de se retrouver assigné à un seul superviseur en surspécialité et de ne pas être exposé aux autres aspects de l’ophtalmologie. 9/10

Pediatric Neurology

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 J’ai fait 2 semaines avec l’équipe des soins aiguës : j’ai ainsi fait des consultes et des suivis au NICU, PICU, à l’urgence et pour des rendez-vous urgents aux cliniques.
J’ai ensuite fait 2 semaines sur l’étage d’hospitalisation en neuro ou je suivais mes patients en plus de faire des consultations et les suivis nécessaire sur d’autres étages d’hospitalisation. J’ai travaillé avec des prématurés, des bébés, des jeunes enfants et des adolescents. J’ai eu différents cas d’épilepsie (fébrile, juvénile myoclonic epilepsy, infantil spam, épilepsie temporale, absence, Dravets, West, lennox-gastaut, atonique), infections du système nerveux, des strokes, des maladies inflammatoires, des pathologies oculaires, des syndromes génétiques, des neuropathies périphériques de diverses causes, etc.
Stage incroyable avec une exposition clinique extraordinaire dans une équipe stimulante. 10/10

Pediatric Radiology

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2014 Beaucoup de variétés radiologiques. Des plaques simples, rayons X simples, CT, MRI, nucléaires. Beaucoup de pathologies intéressantes. Un bon endroit pour voir différentes pathologies orthopédiques dans la population pédiatrique. Stage de radiologie purement d’observation car je ne pouvais pas dicter les cas. J’ai beaucoup appris. 9/10
Virginia Tech Carilion School of Medicine and Research Institute (États-Unis)

Wilderness Medicine

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2014 Stage principalement axé sur la formation en soins aigus en situation où les ressources sont limitées en région éloignée. Cas cliniques sous forme de simulation incluant des patients avec trauma (fractures multiples, hémorragies), hypothermie, altération de l’état de conscience, atteinte des voies respiratoires, etc. Stage non clinique, donc la plupart des critères ci-dessus ne s’appliquent pas. Stage extrêmement intéressant pour tout externe désirant faire des soins aigus. Cours données par des experts de renommée mondiale dans leur domaine. 9/10
Seth G.S. (Gordhandas Sunderdas) Medical College (Inde)

Néphrologie

Année Variétés de cas cliniques rencontrés Commentaires Note
2015 Post-op de transplantations rénales . Tous les glomérulonéphrites ou syndromes néphrotiques incluant Alport Dialyse. Clinique externe de suivi diabétique, syndromes néphrotique et néphritique, sclérodermie. Tuberculose rénale, CMV, BK virus. Complications de fistules artérioveineuses graves. Cours d’histopathologie rénale. Désordres électrolytiques sévères, salt-wasting nephropathy IRA, IRC sévère, rejet de greffe. Stage très difficile si l’étudiant n’a pas de famille ou de contact locaux en Inde. Patients ne parlent pas anglais. J’ai dû apprendre de nombreux mots en hindi et avoir un interprète souvent. 6/10