Stage de nuit

Préambule

Le stage de nuit est un moment privilégié d’apprentissage où vous ferez face à des problèmes variés et diversifiés permettant de mettre à l’épreuve votre autonomie et votre jugement. Le stage de quatre semaines de nuits  consécutives dans un même milieu favorisera la rétroaction sur les situations et l’acquisition des compétences.  Il vous permettra  d’assumer votre leadership et de collaborer étroitement avec les membres d’une équipe de soins.

Horaire

Le stage débute le lundi soir et se termine le vendredi matin (4 nuits consécutives, pas de week-end). L’horaire de travail aux soins intensifs est de 18:00 à 7:00. L’horaire de travail aux étages-urgence-unité coronarienne est de 20:00 à 8:00.

Le stage est d’une durée de 4 semaines pour les résidents des spécialités et de 2 x 2 semaines, au cours de l’année, pour les résidents du programme de médecine familiale.

Quatre rencontres auront lieu avec le responsable du stage :

  • Une rencontre d’accueil, le lundi de la première nuit de garde. L’horaire et le lieu précis vous seront communiqués par courriel 1 semaine avant le stage.
    • Vous permettra de rencontrer les autres membres de l’équipe de nuit
    • Vous permettra de discuter avec le responsable et vos pairs de l’horaire des rencontres subséquentes en cours de stage et en fin de stage
    • de clarifier tout élément du stage sur lequel vous auriez des questions.
    • Vous permettra de clarifier tout élément du stage pour lequel vous souhaiteriez des précisions
  • Une rencontre à mi stage, pour échanger avec le responsable du stage sur les exercices réflexifs et recevoir une rétroaction
  • Une rencontre à la 3ème semaine de stage pour échanger avec le responsable du stage sur les exercices réflexifs
  • Une rencontre individuelle de fin de stage pour discuter de l’évaluation du stage

*Pour les résidents de médecine familiale qui seront présents aux semaines 1 et 2 : vous assisterez à la rencontre d’accueil et à la rencontre de mi stage qui sera pour vous la rencontre de fin du stage. Vous transmettrez les informations quant aux horaires prévus de rencontres et toute autre information pertinente à votre collègue des semaines 3 et 4.

*Pour les résidents de médecine familiale qui seront présents aux semaines 3 et 4 : vous obtiendrez par courriel les informations relatives aux rencontres de la 3ème semaine et celle de la fin du stage de votre collègue résident des semaines 1 et 2. Vous pourrez référer à cette personne ainsi qu’au responsable du stage pour toute question.

Objectifs du stage

Au cours de ce stage, vous devrez démontrer que vous pouvez :

Vous adapter aux exigences des soins médicaux en assurant la couverture de nuit en tenant compte des ressources physiques et matérielles disponibles dans un contexte d’apprentissage autonome basé sur la pratique réflexive.

Et plus spécifiquement :

  1. Assumer vos responsabilités
  2. Assumer la prise de décision dans un contexte d’accès limité aux ressources
  3. Interagir de façon constructive avec les membres de l’équipe de soins
  4. Communiquer efficacement avec les intervenants de l’équipe de soins, les patients et les proches
  5. Identifier vos limites et la pertinence de consulter un pair, le médecin superviseur de la garde ou un autre professionnel
  6. Traduire votre expérience dans un processus réflexif structuré
  7. Identifier vos besoins de formation en lien avec votre apprentissage
  8. Utiliser les ressources disponibles pour un apprentissage autonome

Des critères supplémentaires s’ajoutent pour l’évaluation de l’expertise pour les résidents en stage de nuit à l’unité de soins intensifs (RII, RIII, RIV).  Le résident sera donc évalué sur sa progression en cours de stage quant aux critères d’expertise suivants :

  1. Identifie l’urgence de la situation
  2. Priorise les cas à évaluer
  3. Effectue une prise en charge initiale appropriée à la situation
  4. Gère globalement l’unité des soins intensifs

Évaluation:

Formative :

1. Exercice de communication efficace (seulement les résidents des soins intensifs et à l’unité coronarienne) : vous serez observé au moment du transfert des patients à la fin du quart de travail. Vous recevrez une rétroaction formative orale de la part du superviseur de la garde.

2. Au cours du stage, deux (une pour le résident de médecine familiale) rencontres avec le responsable seront organisées afin de vous permettre de partager vos réflexions sur une situation ou un cas difficile rencontré pendant le stage. Vous devrez documenter par écrit au moins 1 réflexion critique par période de 2 semaines  (annexe 1).   Ces exercices feront l’objet d’une rétroaction formative de la part du responsable du stage.

3. Les membres de l’équipe de soins, incluant vos pairs résidents, les médecins référant, consultant ou superviseurs ainsi que les autres professionnels de la santé en contact avec vous durant le stage pourront formuler au responsable du stage des commentaires constructifs* à votre égard en lien avec les capacités à développer.

Ces commentaires pourront être communiqués par courriel à une des adresses suivantes (selon votre milieu de stage) :

Seuls les responsables du stage de ce milieu et la vice-doyenne auront accès aux commentaires envoyés dans cette boîte courriel. Ces commentaires enrichiront la rétroaction qui vous sera formulée en cours de stage. Vous devrez également remettre au responsable,  votre propre appréciation de vos forces et limites (auto-évaluation à l’aide de la fiche d’évaluation du stage).

*Constructif : fait dans un but pédagogique, suite à l’observation d’un comportement et toujours respectueusement. Décrit l’écart entre ce qui est attendu et ce qui est observé.

De fin de stage :
La fiche d’évaluation du stage sera discutée et documentée en fin de stage. Vous devrez également de nouveau remettre au responsable, votre propre appréciation de vos forces et limites (auto-évaluation à l’aide de la fiche de fin de stage).
Pour les 2 derniers items de la fiche d’évaluation, le fait d’avoir documenté une réflexion par période de 2 semaines et d’avoir participé activement aux rencontres de discussion avec le responsable du stage sera suffisant pour qu’on vous attribue une cote «conforme».

Votre évaluation du stage

Il s’agit de la première occasion formelle que vous avez de communiquer à votre directeur de programme et/ou au bureau du vice-décanat aux études médicales postdoctorales vos commentaires constructifs* (même définition que tout à l’heure!) à l’égard de la structure et de l’encadrement du travail des résidents pendant la nuit. Nous vous invitons fortement à vous exprimer soit par l’entremise de votre directeur de programme ou directement à la vice-doyenne des études médicales postdoctorales par courriel.

Vous pourrez aussi évaluer individuellement l’encadrement et l’enseignement du responsable des stages ainsi que des superviseurs de nuit. Les évaluations des professeurs seront acheminées à la vice-doyenne aux études médicales postdoctorales et, après qu’un nombre de plus de quatre évaluations auront été produites, également au directeur du département universitaire concerné et ce, afin de préserver votre confidentialité.

Ressources

  • Le médecin responsable du stage
  • Applications utiles : il est fortement recommandé de télécharger dès maintenant ces applications et d’en parcourir les différentes sections afin de vous familiariser avec ces outils.
    • MD on Call : App for junior doctors and residents who want a handy safety net for when they are called to a range of common situations. (l’application est disponible seulement en anglais)
    • Le Lanthier : guide de médecine interne conçu également par un professeur de l’Université de Sherbrooke.
    • ACLS Advisor : guide pour les situations de codes. Révision des principes importants.
  • Atelier de formation de l’ACPM sur le transfert des patients lors de la garde le 3 juillet 2013 ou le 10 juillet (document PDF disponible sur demande ).
  • Activité d’autoapprentissage en ligne sur le transfert de patients avec la méthode SBAR (à faire au début du stage; les renseignements pour y accéder vous seront communiqués avant votre stage).
  • Formation ACLS les 3 et 4 juillet 2013
  • Cours en ligne sur les urgences

Ces cours sont offerts en présentiel et par visioconférence. Vous pouvez aussi, à tout moment, consulter le cours en ligne après qu’il aura été diffusé (voir le détail de l’horaire des cours dans la section correspondante de ce document).

Les cours sont enregistrés et mis en ligne sur l’environnement numérique d’apprentissage de la faculté.

Nom d’usager : votre code SIM (accès au portail de UdeM).
Mot de passe : votre UNIP.

Vacances et validité du stage

Le stage compte 16 nuits au lieu de 20 jours, contrairement à la plupart des stages de jour. Pour que le stage soit valide, vous pouvez prendre au maximum une nuit de congé. Idéalement, cette nuit sera reprise un dimanche à l’intérieur du stage de nuit, afin d’éviter de retirer une journée d’activité clinique additionnelle à un autre résident.

Pendant les jours fériés, vous ferez votre chiffre de 20h à 8h (ou de 18h à 7h) comme à l’habitude, par contre cette journée fériée pourra être reprise ultérieurement. Si vous désirez demander une nuit de congé ou si vous avez une contrainte majeure, prévisible à l’avance ou de dernière minute, vous devez adresser votre demande ou vos contraintes directement au vice-décanat : marie.josee.dupuis@umontreal.ca  Les demandes de congé ou de modifications d’horaires devront se faire au moins 60 jours à l’avance pour permettre un rééquilibre des horaires.

Support psychologique

Si vous éprouvez des difficultés de tout ordre vous avez accès à plusieurs ressources :

  • Rencontre avec un des professeurs ou le directeur du programme.
  • Le Bureau d’aide aux étudiants et résidents (BAER). Il est composé de professeurs de la Faculté. La mission première du BAER est d’accueillir les étudiants et les résidents en difficulté afin de clarifier avec eux la situation problématique, d’identifier les pistes de solutions et de les aider à trouver les ressources pertinentes.

La consultation au BAER :

  • est toujours volontaire (mais peut avoir été suggérée par un professeur ou un gestionnaire du programme)
  • est entièrement confidentielle (aucune note n’est versée au dossier académique; les gestionnaires des programmes ne sont pas avisés de la consultation sans l’accord de l’étudiant ou du résident)
  • n’a aucune connotation sanctionnelle (le BAER ne participe aucunement aux décisions académiques sanctionnelles)
  • Local U-227; Tél.: (514) 343-6111 poste 4145 ou 514-343-6603.
  • Le programme d’aide aux médecins du Collège des médecins du Québec. Tél. : (514) 397-0888
  • Le comité de bien-être des résidents de la Fédération des médecins résidents du Québec (FMRQ)
  • Des médecins experts consultants en sommeil dans chacun des milieux :
    • Dr Alex Desautels, Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal
    • Dr Vincent Jobin, Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)
    • Dr Martin Michaud, Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)
    • Dr Isabelle Côté, Hôpital Maisonneuve-Rosemont
    • Dr Mélanie Perraton-Brillon, Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Journal réflexif

Après une situation marquante pendant la garde, je rédige mon journal en respectant les principes suivants :

  1. Je prends du temps pour écrire ma réflexion.
  2. Je m’engage à considérer d’autres points de vue.
  3. J’inclus dans mon raisonnement des émotions et des éléments intuitifs de réflexion.
  4. Je m’engage à utiliser cette réflexion pour moduler ma pratique à venir.

Adapté de :  D. Wear, J. Zarconi, R. Garden et T. Jones, « Reflection in/and writing. Pedagogy and practice in medical education »,.. Academic Medicine, no 87, 2012, p. 603-609.

Expérience

Je décris une situation qui s’est passée dans la nuit pendant une intervention, à la manière d’un reportage journalistique en décrivant les faits, le contexte et en incorporant les éléments ci-dessous :

  1. Je choisis une action que j’ai réalisée au cours de cette situation et je la décris.
  2. J’établis des liens entre cette action et certaines composantes du contexte. Je dégage la logique d’enchaînement de mes gestes. Je montre des liens entre mes gestes et leurs conséquences.
  3. Je décris à quoi je pensais pendant que je faisais cette action. Je décris ce que je ressentais et ce que je me disais intérieurement.
  4. Je décris les idées ou les théories qui m’ont amené à agir de cette façon.

Expérimentation

  1. Qu’est-ce que j’ai appris de cette réflexion?
  2. Qu’est-ce que je ferai la prochaine fois que j’aurai à intervenir dans une situation et un contexte semblable?

Les résidents des soins intensifs qui feront l’exercice oralement sont encouragés à pousser leur réflexion à des niveaux supérieurs :

  1. L’amélioration de l’exercice : évaluation de ses compétences et plan pour son développement
  2. L’identification de son système de valeurs et de sa palette émotionnelle : développement d’une meilleure connaissance de soi à la lumière de conflits de valeurs ou d’émotions ayant eu un impact sur les soins
  3. Le maintien de soi dans un environnement transmettant des valeurs en opposition aux siennes : niveau de réflexion pouvant se faire seulement lorsqu’on atteint un niveau d’expertise suffisant et lorsqu’on a une bonne connaissance de ses valeurs et de ses réactions.

Différents aspects pourront être traités, notamment :

Le fonctionnement des équipes de travail ;

  • La qualité des infrastructures et des structures décisionnelles ;
  • La gestion des médicaments ;
  • La prévention des infections ;
  • La qualité des services : la supervision clinique, la compétence du personnel (médecins, infirmières, autres), les processus, l’information et le rendement.

Attention : Cependant, la réflexion doit impliquer l’individu, dans un processus critique et dans un but d’amélioration de soi. Une réflexion n’est pas une analyse critique de l’environnement. Dans les contextes décrits ci-haut, l’étudiant doit expliquer en quoi le fonctionnement diffère des valeurs que lui souhaite mettre de l’avant et comment lui, comme individu, peut avoir un rôle dans l’amélioration des pratiques.

Fiche d’évaluation de fin de stage

Le résident démontre qu’il… (les 4 premiers critères s’appliquent aux résidents des soins intensifs seulement)

CRITÈRE INSUFFISANT À AMÉLIORER CONFORME
Identifie l’urgence de la situation Ne reconnait pas les situations urgentes ou les signes précurseurs d’une détérioration clinique. Reconnait promptement les situations urgentes et les signes précurseurs d’une détérioration clinique.
Priorise les cas à évaluer Ne priorise pas adéquatement les cas à évaluer en fonction de la gravité de leur état. Priorise les cas urgents, prévient la détérioration de l’état clinique.
Effectue une prise en charge initiale appropriée à la situation Prise en charge initiale inadéquate, décisions inappropriées qui mettent la santé du patient en péril. Prise en charge initiale appropriée, décisions sécuritaires.
Gère globalement l’unité des soins intensifs Gestion inappropriée de l’unité, dossiers incomplets, suivi inapproprié des examens demandés Gestion harmonieuse de l’unité, suivi scrupuleux des examens demandés
CRITÈRE INSUFFISANT À AMÉLIORER CONFORME
Assume ses responsabilités Se présente en retard ou ne répond pas à ses appels, répond aux demandes de façon irrespectueuse ou utilise mal ses ressources pour répondre aux problèmes promptement. Est à l’heure et répond à ses appels de façon diligente, efficace et prompte. Gère adéquatement les situations.
Interagit de façon constructive avec les membres de l’équipe de soins Ne se rend pas disponible pour aider les autres, interactions non respectueuses avec les pairs ou les autres professionnels. Disponible, offre son soutien, toujours respectueux.
Communique efficacement avec les intervenants de l’équipe de soins, les patients et les proches Ne communique pas lorsque nécessaire ou le fait à un moment inopportun. Communique de façon confuse, désorganisée ou en incluant beaucoup d’éléments superflus. Communique clairement, efficacement et au moment opportun avec les intervenants de l’équipe de soins, les patients et les proches.
Identifie ses limites et la pertinence de consulter Ne demande pas de soutien même quand n’a pas les ressources ou les compétences pour réagir à une situation ou manque important de confiance en ses moyens. Demande du soutien lorsque nécessaire, conscient de ses forces et de ses limites.
Traduit son expérience dans un processus réflexif structuré N’a pas fait le travail demandé ou avec un minimum d’effort de réflexion. Peu ou pas d’interaction ou interaction non constructive avec le responsable du stage Analyse complète et honnête. Tâche complétée avec sérieux. Partage constructif avec le responsable du stage.
Identifie ses besoins de formation et planifie son apprentissage Manque de conscience de ses besoins de formation.  Manque d’intérêt, de motivation ou d’initiative pour parfaire son apprentissage. Conscient de ses besoins de formation.  Motivé, intéressé et proactif dans sa recherche de solutions.