Neurochirurgie

Directeur du programme : Louis Crevier
Chef de la division : Alain Bouthillier
Directeur du département : Michel Carrier
Secrétaire du programme : Diane Foley
Personne-ressource à l’Université :
Meryem Ait Haddout

Description du programme

La neurochirurgie est la spécialité qui voit au dépistage, au diagnostic, au traitement et à la prévention des maladies et des troubles médicaux du système nerveux, tant dans le cerveau que dans la région de la colonne vertébrale et des nerfs périphériques.

Durant le programme de formation d’une durée de six ans, le résident s’initie à plusieurs spécialités médicales et chirurgicales dont la neurologie clinique, la cardiologie, la chirurgie générale, la chirurgie carotidienne, la microbiologie, la neuropathologie et la neuroradiologie; il effectue des stages à option, des stages de recherche en traumatologie crânienne et rachidienne, neurochirurgie pédiatrique et neurochirurgie adulte. Le résident est exposé de façon précoce au travail chirurgical en salle d’opération.

À la fin de la formation, il aura acquis les connaissances et habiletés techniques requises pour pratiquer la neurochirurgie de façon autonome.

Structure

Durée : 6 ans

Tableau des stages

Année Stage Périodes
1 Cardiologie 1
Chirurgie générale 2
Chirurgie générale (stage de nuit) 1
Microbiologie 1
Neurochirurgie 2
Neurologie 2
Soins intensifs chirurgicaux 1
À option 3
2 Neurochirurgie adulte 3
Soins intensifs chirurgicaux 1
Soins intensifs (stage de nuit) 1
Soins aux malades en phase critique en traumatologie (Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal) 2
À option 6
3 Neurologie 2
Neurochirurgie adulte 8
Traumatologie crânienne et rachidienne(Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal) 3
4 Neurochirurgie adulte 7
Neuroradiologie 3
Traumatologie crânienne et rachidienne(Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal) 3
5 Chirurgie carotidienne 1
Neurochirurgie 2
Neurochirurgie pédiatrique 4
Neuropathologie 3
À option 3
6 Nerfs périphériques et douleur (neurochirurgie) 1
Neurochirurgie adulte 12

Stages à option    

  • Tronc commun (première et deuxième année) : chirurgie plastique, chirurgie vasculaire, neuro-ophtalmologie, orthopédie, ORL, recherche
  • Cinquième année : chirurgie vasculaire, endovasculaire et maxillofaciale, neurochirurgie communautaire (non universitaire), neurochirurgie pédiatrique, neurochirurgie adulte surspécialisée, neuro-ophtalmologie, neuro-otologie, ORL, radiochirurgie

Centres de formation

  • Hôpital Notre-Dame du CHUM
  • CHU Sainte-Justine
  • Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal

Méthodes d’évaluation

  • Fiche d’évaluation formelle
  • Examens oraux formatifs
  • Examens écrits formatifs
  • Examen écrit annuel de neuropathologie durant les deux dernières années de formation
  • Examen écrit canadien formatif, annuel, de la troisième à la sixième année
  • Occasions propices à l’apprentissage (OPA)

Enseignement

Programme d’enseignement formel :

  • une demi-journée hebdomadaire universitaire
  • cycle de deux ans.

Admission

Les résidents sont sélectionnés par l’intermédiaire du Service canadien de jumelage des résidents (CARMS). Le rôle principal du comité d’admission est de gérer le processus de sélection des futurs candidats. Cela inclut l’établissement des critères de sélection et la pondération de chaque critère. Le comité d’admission étudie le dossier de chacun des candidats, qui est convoqué à une entrevue. Les membres du comité note le candidat de façon anonyme. La notation est répartie de la façon suivante : motivation, 20 points;, capacités de communication, 10 points; capacité d’intégration et de collaboration, 10 points; curiosité intellectuelle dans les affaires scientifiques et culturelles, 20 points; jugement, 10 points; empathie, compassion et ouverture aux autres, 10 points; maturité et stabilité émotive, 10 points; leadership, 10 points; études médicales, 30 points; évaluation des stages (externat I et II), 40 points; évaluation des stages de neurochirurgie, 20 points; études paramédicales (B. Sc., M. Sc., Ph. D., etc.), 10 points. La note attribuée est donc sur 200, à laquelle s’ajoute l’évaluation de l’entrevue globale. Le président du comité détermine un rang en fonction de ces deux composantes.

Nombre d’entrées annuellement : 1

Programme

Nombre de résidents : 8
Nombre de professeurs : 12 neurochirurgiens, soit 6 à l’Hôpital Notre-Dame du CHUM en neurochirurgie adulte, 2 au CHU Sainte-Justine en neurochirurgie pédiatrique et 4 à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal

Nombres de fellows et types de fellowships

Nombre : 3
Spécialités :

  • Base du crâne
  • Neurochirurgie de l’épilepsie
  • Neurochirurgie oncologique
  • Neurochirurgie pédiatrique
  • Neurochirurgie rachidienne
  • Neurochirurgie vasculaire

Recherche

Six périodes de stage optionnel sont accordées à chaque résident pour la réalisation d’un projet de recherche. La plupart des résidents feront une maîtrise (M. Sc.) en sciences neurologiques. Les résidents qui ont un projet de recherche en cours peuvent utiliser un lendemain de garde où ils n’ont pas travaillé la nuit pour faire progresser leur projet. Ils peuvent aussi prendre une journée, occasionnellement, pour avancer dans un projet. La résidence peut être interrompue pendant deux ans pour réaliser un doctorat en sciences neurologiques ou dans un autre domaine lié au système nerveux ou à l’enseignement. Une résidence peut être interrompue durant six périodes pour terminer une maîtrise.

Au cours de leur formation, en plus de la maîtrise, tous les résidents participent à des travaux de recherche et publications d’envergure.

Le directeur du programme et le chef de la division aident les résidents chercheurs à soumettre leur candidature à des bourses de divers organismes, dont l’Université de Montréal, le CHUM, la Fédération des médecins spécialistes du Québec, le Fonds de recherche du Québec – Santé et les Instituts de recherche en santé du Canada.

La plupart des professeurs se servent de leurs fonds de recherche pour couvrir certaines dépenses des résidents en recherche.

Pendant les périodes optionnelles de recherche, les résidents sont rémunérés par leur entente collective avec le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Tous les résidents participent activement et régulièrement à des congrès provinciaux, nationaux et internationaux. Ils doivent prendre part à un minimum de deux congrès par année. Une aide financière est apportée au résident si celui-ci se présente individuellement à un congrès et si les ressources de la division le permettent. Tous les professeurs contribuent au financement de ces activités.

La Dre Marie-Pierre Fournier-Gosselin, neurochirurgienne au CHUM, est responsable de la recherche.