Signalement d’incivilité, d’harcèlement, d’inconduite et de violence à caractère sexuel

Cette page s’adresse aux étudiants des secteurs des sciences fondamentales et des sciences de la santé. Si vous êtes étudiant au doctorat en médecine ou aux études médicales postodoctorales, remplissez ce formulaire de signalement.

Si vous avez des craintes d’un danger imminent pour votre santé et votre sécurité, ou encore pour celle d’autres personnes de votre entourage, veuillez communiquer directement avec le Service de la sécurité du centre où vous êtes. Ou appelez le 911.

Étapes à suivre

  • Assurez-vous d’être en sécurité. Restez calme et si possible, éloignez-vous de la situation. S’il le faut, appelez la sécurité ou le 911.
  • Parlez-en. Il est difficile de faire face seul(e) aux répercussions psychologiques et physiques d’un comportement de harcèlement ou de violence à caractère sexuel. Consultez les professionnels du Bureau d’intervention en matière de harcèlement (BIMH) qui sauront vous écouter sans jugement, vous accompagner et vous proposer des solutions pour mettre fin à la situation qui vous affecte.* Si vous préférez, parlez-en à quelqu’un de la Faculté (professeur, directeur de département ou d’école, vice-décanat).
  • Documentez. Si possible, notez les détails : date, heure, endroit, nom des témoins, gestes posés, mots prononcés, vos sentiments, vos réactions, à qui vous en avez parlé, etc. Conservez toute information pouvant servir de preuve.
  • Signalez. Nous vous suggérons de déclarer la situation en appuyant sur le Bouton rouge ci-dessus; il vous mènera vers un formulaire à remplir. Ce formulaire sera directement acheminé au BIMH en vue d’être traité de manière indépendante et confidentielle. Vous pouvez aussi contacter directement le BIMH au 514-343-7020.

* Note : Toute personne qui croit être victime d’une situation d’incivilité, de harcèlement, d’inconduite ou de violence à caractère sexuel, qui veut consulter quelqu’un à cet effet ou qui a des renseignements à fournir à ce sujet peut s’adresser au BIMH, et ce, sans nécessairement poursuivre sa démarche vers un processus de plainte formelle.

Liens utiles