Le Campus de l’Université de Montréal en Mauricie

Présentation

Le Campus de l’Université de Montréal en Mauricie

Ouvert en 2004, le Campus de l’Université de Montréal en Mauricie est le seul campus décentralisé en région offrant la scolarité complète pour les études en médecine. Le campus offre le meilleur des deux mondes : la possibilité d’étudier dans une région à dimension humaine et une formation de calibre supérieur se comparant avantageusement à celle dispensée dans les grands centres urbains.

Le campus bénéficie de l’expertise et de la tradition d’excellente de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. À preuve, les étudiants du Campus de l’Université de Montréal en Mauricie ont terminé premiers aux examens nationaux du Conseil médical du Canada en 2010!

finissants

Une médecine à dimension humaine : un enseignement près des étudiants

En Mauricie, les étudiants reçoivent un enseignement personnalisé, puisque les groupes d’enseignement sont peu nombreux. Comme leur effectif est moins volumineux que dans les grandes villes, les étudiants profitent d’une exposition clinique variée.

Le campus peut compter sur le rayonnement du Centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR) du CSSS de Trois-Rivières, un vaste centre multidisciplinaire à la fine pointe de la technologie, ainsi que du CSSS de l’Énergie, un exemple de polyvalence et une expertise éprouvée en médecine de famille.

CAAHC

mauricie6

Le Centre d’apprentissage des attitudes et des habiletés cliniques (CAAHC) est le centre de simulation du Campus de l’Université de Montréal en Mauricie. Ce centre permet aux étudiants de s’exercer à diverses techniques médicales sur des mannequins de haute technologie. Entre autres, ils pourront développer leurs compétences et leurs attitudes afin de bien répondre aux exigences de la profession médicale. Les activités du CAAHC visent également à renforcer leur capacité de travailler en équipe par la pratique collaborative et l’interdisciplinarité en plus de favoriser la sécurité des patients et des professionnels par la gestion du risque.

Les activités seront d’ordre formatif ou sommatif selon les objectifs à atteindre. Voici des compétences et responsabilités qui seront développées :

  • La communication
  • Le travail d’équipe et l’interdisciplinarité
  • L’autonomie dans l’apprentissage et l’analyse critique
  • Un professionnalisme humaniste
  • La promotion de la santé et les services à la communauté
  • La sécurité des patients, celle des professionnels et la gestion des risques
  • Le leadership et la gestion
  • La collecte de données cliniques et le suivi
  • Les habiletés techniques
Partenaires

Le Campus de l’Université de Montréal en Mauricie bénéficie de la force d’un grand réseau, que ce soit la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, le Réseau universitaire intégré de santé (RUIS) ou ses établissements de santé affiliés en Mauricie, le CHAUR du CSSS de Trois-Rivières et le CSSS de l’Énergie.

Les étudiants en Mauricie profitent donc d’une forte exposition clinique et des compétences de plusieurs établissements durant leur formation, des années précliniques jusqu’à la résidence en médecine de famille.

Collaboration interuniversitaire
Les collaborations se font également avec l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), qui dispense la formation de l’année préparatoire et donne les cours optionnels en anatomie. De plus, des services aux étudiants sont offerts par l’UQTR, tels que l’accès au Centre de l’activité physique et sportive (CAPS) et la possibilité de faire partie d’une équipe sportive avec Les Patriotes.

Les partenaires du réseau de la santé :

Le CHAUR du CSSS de Trois-Rivières

csss-trois-rivières-549

Le CHAUR du CSSS de Trois-Rivières est l’un des 10 plus importants centres hospitaliers au Québec. Il compte plus de 250 médecins actifs, dont 160 médecins spécialistes, et des plateaux technologiques de pointe pour répondre non seulement aux besoins de la population régionale, mais également aux besoins en formation d’une relève médicale et des autres professionnels de la santé.

Le CHAUR est un centre hospitalier de soins et services médicaux et chirurgicaux généraux et spécialisés de courte durée. Il dispose de 473 lits de courte durée, dont 428 en santé physique et 45 en santé mentale, pour donner des soins de deuxième et de troisième ligne répondant aux problèmes complexes de santé qui nécessitent l’accès aux services ambulatoires spécialisés ou l’hospitalisation.

Plus spécifiquement, le CHAUR possède une vocation régionale en cancérologie, traumatologie (neurologie, neurochirurgie), néphrologie, infectiologie et néonatologie et pédiatrie, de même qu’une vocation sous-régionale pour certaines spécialités. Ces services spécialisés sont offerts et accessibles à la population des territoires de toute la région grâce à la mise en place de corridors de services et à la conclusion d’alliances avec les partenaires du réseau.

Le CHAUR en chiffres (2009-2010)

  • 473 lits
  • 33 spécialités
  • 16 000 usagers en chirurgie (14 salles au bloc opératoire)
  • Plus de 15 000 admissions générales (hospitalisation)
  • Près de 1900 naissances
  • Plus de 120 400 visites aux cliniques externes et à l’UMF de Trois-Rivières
  • Plus de 51 500 visites au service des urgences, dont 21 850 usagers sur civières
Le CSSS de l’Énergie

csss-de-energie

Le CSSS de l’Énergie dessert une population de 85 000 habitants en santé physique et en santé mentale. Assise du réseau local de services et visant à assurer l’accessibilité, la continuité et la qualité des services et des soins donnés à la population locale, l’organisation regroupe trois missions majeures intégrées :

    1. Centre hospitalier de soins généraux et spécialisés (CH) : 226 lits
      • Centre hospitalier
        • Santé physique : 142 lits
        • Unité de soins intensifs : 10 lits
        • Salle du service des urgences : 19 civières
        • Bloc opératoire : 6 salles d’opération
      • Centre régional de santé mentale : 84 lits
    2. Centre local de services communautaires (CLSC)
    3. Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD)

Pierre angulaire du CSSS de l’Énergie, les omnipraticiens occupent une position de premier plan : ils assurent la première ligne de l’ensemble des services, exception faite des soins chirurgicaux proprement dits. Au CSSS de l’Énergie, l’omnipraticien agit comme médecin traitant pour tous les cas de médecine. Il évalue le patient, pose le diagnostic, décide de son hospitalisation et du plan de traitement. L’omnipraticien suit également les patients admis à l’unité des soins intensifs.

Soucieux d’offrir une formation médicale de qualité, le CSSS de l’Énergie se distingue par l’engagement, la disponibilité et la grande accessibilité des médecins-patrons. Milieu d’apprentissage convoité par de nombreux étudiants en médecine, l’établissement offre plusieurs possibilités de stage en médecine de famille et dans d’autres spécialités ainsi qu’un UMI de 15 lits pour permettre aux étudiants de peaufiner leur apprentissage.

Les unités de médecine de famille (UMF)

Les étudiants en médecine de la Mauricie profitent donc d’une forte exposition clinique et des compétences de plusieurs établissements durant leur formation, des années précliniques jusqu’à la résidence en médecine de famille. L’UMF de Shawinigan et l’UMF de Trois-Rivières accueillent chaque année près de 20 étudiants en résidence.

L’UMF de Trois-Rivières

L’UMF de Trois-Rivières : l’unité de médecine de famille de Trois-Rivières  a accueilli ses premiers résidents en juillet 2005. Elle comprend 21 salles de consultation, une salle d’attente, une salle de chirurgie mineure et des locaux pour l’enseignement. L’UMF fonctionne maintenant avec un dossier médical entièrement informatisé pour tous ses patients. Elle travaille aussi pour l’informatisation de la gestion des tests de laboratoire de ses patients.

L’équipe de l’UMF offre une exposition clinique qui maximise les apprentissages de ses étudiants. Celle-ci est rendue possible par un programme d’activités axées sur la réalité quotidienne des médecins de famille : le service des urgences, l’unité d’hospitalisation, les soins à domicile, l’obstétrique, la gériatrie, les soins palliatifs, le CHSLD.

On y favorise une prise en charge complète du patient par le résident, tant dans le suivi de la clientèle externe qu’aux services des urgences et dans les stages intrahospitaliers. Un contact direct avec les médecins de famille et les spécialistes crée un climat d’apprentissage optimal.

L’UMF de Trois-Rivières est très convoitée par les résidents de tous les campus. Signe de cette forte attraction, les places disponibles sont attribuées très rapidement. L’intérêt des jeunes médecins pour la région va au-delà du choix de leur milieu de résidence, qui offre à la fois les avantages de la pratique médicale en région et les services des grandes villes. Depuis 2005, près de 80 % d’entre eux ont choisi d’établir leur pratique en Mauricie et au Centre-du-Québec après avoir terminé leur résidence.

L’UMF de Shawinigan

L’UMF de Shawinigan : construite au coût de 1,8 M$ et inaugurée en juillet 2007, l’unité de médecine de famille de Shawinigan est annexée au Centre de formation et services CSSS de l’Énergie et forme 12 résidents, soit 6 résidents de niveau 1 et 6 résidents de niveau 2.

La structure de soins repose sur la prise en charge de l’usager par le médecin de famille : celui-ci évalue l’usager, décide de son hospitalisation et détermine le plan de traitement. L’autonomie et la polyvalence caractérisent la pratique des omnipraticiens de l’UMF de Shawinigan. La mission première de l’UMF est de former des résidents dans un contexte de soins de première ligne et selon les meilleurs standards de qualité établis par l’Université de Montréal et reconnus par le Collège des médecins du Québec et par le Collège des médecins de famille du Canada.

L’équipe de superviseurs de l’UMF se compose, entre autres, de 20 médecins omnipraticiens, deux infirmières cliniciennes et un psychologue engagés depuis plusieurs années dans la formation médicale. De par leur profil de pratique complémentaire, les médecins offrent un encadrement complet aux résidents tout au cours de leurs différents stages.

Nous ne pouvons passer sous silence l’étroite collaboration des médecins spécialistes, du personnel infirmier et de plusieurs professionnels de la santé. Tous ces acteurs collaborent quotidiennement afin d’effectuer le suivi des dossiers, d’offrir aux usagers des services de qualité et de diriger ces derniers vers les ressources qui répondent le mieux à leurs besoins.

Les résidents en médecine de famille doivent participer au système de garde de différents services médicaux de l’organisation, dont le service des urgences, l’Unité de médecine interne, l’Unité de soins intensifs, la gériatrie et l’obstétrique-périnatalité, en plus de travailler auprès de la clientèle hospitalisée.

En somme, tout est mis en œuvre pour que le résident en médecine de famille puisse acquérir les outils, la confiance et l’autonomie nécessaires à sa pratique partout au Québec.

« Notre structure de soins offre la possibilité aux étudiants en médecine de famille d’acquérir toute l’autonomie et les compétences nécessaires pour pratiquer la médecine en région. En plus du rôle central qu’occupe l’omnipraticien, la clé de notre succès réside également dans l’accueil favorable que leur réservent les patients. D’ailleurs, ils sont un maillon important de leur apprentissage. Au terme de leur formation, ces étudiants pourraient devenir leur médecin de famille », mentionne le Dr Houle, directeur de l’enseignement.

Plan

mauricie3

Le Campus de l’Université de Montréal en Mauricie est situé dans le pavillon d’enseignement du CHAUR du CSSS de Trois-Rivières. À la fine pointe de la technologie, ce nouveau pavillon de cinq étages offre un milieu de formation parfait pour les étudiants ainsi que pour le personnel.

Afin d’offrir le meilleur milieu d’enseignement possible, le pavillon comprend notamment une bibliothèque ainsi que de nombreuses salles destinées à l’enseignement :

  • Une salle de classe principale de 50 places
  • Un amphithéâtre de 200 places
  • Six salles d’APP
  • Huit salles d’IMC/IDC
  • Des salles de réunion pour les résidents et les étudiants
  • Un centre d’apprentissage des attitudes et des habiletés cliniques (CAAHC)

Au-delà des salles de classe, les étudiants ont à leur disposition une salle d’informatique, des vestiaires, un café étudiant et un local pour l’association étudiante. Les membres du personnel administratif et enseignant occupent également les bureaux de l’immeuble, ce qui permet à l’étudiant d’obtenir rapidement l’information relative à son dossier.

Un bureau d’aide aux étudiants et résidents (BAER) est aussi accessible au campus de la Mauricie. Une permanence des services est assurée par des représentants du BAER en Mauricie pour un service rapide qui répond aux besoins des étudiants.

Comme le campus est adjacent au CHAUR, les étudiants n’ont nul besoin de se déplacer à l’extérieur pour passer du CHAUR au Pavillon d’enseignement, ce qui facilite grandement l’organisation de leur temps et de leurs déplacements. De plus, toutes les ressources administratives et pédagogiques sont accessibles au Campus de l’Université de Montréal en Mauricie.

Historique

Le projet du Campus de l’Université de Montréal en Mauricie a vu le jour grâce à la collaboration de plusieurs unités. Depuis 2000, la Faculté de médecine devait gérer une augmentation croissante du nombre d’étudiants admis, ce qui mettait en péril ses programmes de formation qui mettent à contribution un très grand nombre de professeurs et plusieurs centres hospitaliers. Désireuse de maintenir ses programmes basés sur un apprentissage en petits groupes et une immersion clinique précoce, la faculté devait trouver des solutions novatrices. Par ailleurs, consciente de l’importance du manque d’effectifs médicaux en région, la faculté cherchait une façon d’accroître l’exposition à la pratique médicale dans des contextes d’apprentissage différents de ceux des grands centres universitaires traditionnels.

Comme dans plusieurs régions du Québec, les établissements de santé de la Mauricie, notamment le CHAUR (anciennement le CHRTR) et le CSSS de l’Énergie, vivaient une situation précaire en raison d’une pénurie chronique et sérieuse de personnel médical. Un projet d’affiliation avec une université représentait le moyen idéal de remonter la pente et d’obtenir plus de ressources.

Afin de répondre à leurs besoins respectifs, le CHAUR et la Faculté de médecine de l’Université de Montréal se sont rencontrés au printemps 2003. À la suite de cette rencontre, la Faculté de médecine a proposé de créer en Mauricie un campus de formation médicale décentralisé où une cohorte d’étudiants pourrait entreprendre l’année préparatoire et faire l’ensemble du programme de doctorat en médecine dans la région. Ce campus pourrait également accueillir des résidents en médecine de famille et des résidents de diverses spécialités pour des stages pouvant aller jusqu’à six mois. Un partenariat a été créé, regroupant la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, le CHAUR, le CSSS de l’Énergie et l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Le Campus de l’Université de Montréal en Mauricie est donc le premier campus décentralisé du Canada où il est possible de suivre la totalité de sa formation en médecine. La collation des grades de la première cohorte d’étudiants en médecine formés en Mauricie a eu lieu en juin 2009.