Célébrer les femmes en sciences

10-11 février 2021

Rejoignez-nous pour célébrer la Journée internationale des femmes et des filles de sciences avec deux événements le mercredi 10 février et le jeudi 11 février 2021.

En 2015, l’UNESCO et ONU Femmes ont créé une journée annuelle pour honorer le rôle important que jouent les femmes et les filles dans la science. Ensemble, ils lancent un appel mondial à « briser les stéréotypes, défier les préjugés sexistes et vaincre la discrimination qui retient les femmes et les filles dans les domaines de la science et de la technologie ».

À la faculté de médecine, nous sommes fiers de soutenir nos dirigeantes inspirantes qui font des découvertes et des innovations révolutionnaires en recherche. Lors de ces deux évènements de deux heures chacun, nous présenterons les contributions importantes de six de ces femmes.

Ordre du jour

12 h 00 – 13 h 00 : Célébrer le succès – Écoutez six femmes qui ouvrent la voie à la recherche en sciences de la santé, y compris ce qui les a inspirées à poursuivre une carrière scientifique et les obstacles auxquels elles font face.

13 h 00 – 14 h 00 : Panel de Q&R – Soyez prêt à poser vos questions!

Nos conférencières

10 février
(événement en anglais)

11 février
(événement en français)

Intéressé à participer?

Cet événement se tiendra sur la plate-forme zoom et est ouvert à tous les membres du corps professoral. Nous encourageons vivement la participation des étudiants et des jeunes professeurs.

L’inscription sera acceptée sur la base du premier arrivé, premier servi. Les inscriptions sont limitées.

Connexion

https://umontreal.zoom.us/j/94256682699?pwd=Mk5WK3dickFFK0xSYkJkWEtHNE5Sdz09

ID conférence : 942 5668 2699
Code secret : 523775

© Faculté de médecine - Université de de Montréal

Magdalena Skipper, Ph.D

Editor in-Chief, Nature

Dr Magdalena Skipper is Editor in Chief of Nature and Chief Editorial Advisor for Nature Research. A geneticist by training, she holds a PhD from University of Cambridge, UK. She has considerable editorial and publishing experience, having worked as Chief Editor of Nature Reviews Genetics, Senior Editor for genetics and genomics at Nature and Editor in Chief of Nature Communications. She is passionate about mentorship, research integrity, co-production in research and innovation in science publishing. As part of her desire to promote underrepresented groups in research, in 2018 she co-launched the Nature Research Inspiring Science Award for early-career female researchers.

Andrea Gilpin, Ph.D, MBA

Managing Director, Goodman Pediatric Formulations Centre, CHU Sainte-Justine

Andrea Gilpin is the General Manager of the Goodman Pediatric Formulations Centre. Dr. Gilpin began her career as a scientist and completed her Doctorate in Molecular Biology and Biochemistry from the University of Toronto and completed an MBA at the Asper School of Business. Since that time, her career has brought her through several different roles including working 12 years in small biotechnology companies in investor relations and communications. She also worked at two multinational pharmaceutical companies. At one of these companies, she was on the Executive Leadership Team and led the Corporate Communications function. Dr. Gilpin gained commercial experience during her tenure at one of these multinationals, when she worked in marketing for lung and melanoma oncology products. She has been at the Goodman Pediatric Formulations Centre since 2017 where she leads a team that aims to improve access to pediatric medicines in Canada.

Cara Tannenbaum, M.D., M.Sc.

Scientific Director, Institute of Gender and Health/Canadian Institutes of Health Research (CIHR)

Dr. Cara Tannenbaum was appointed Scientific Director of the Institute of Gender and Health at the Canadian Institutes of Health Research in 2015 and currently serves as Departmental Science Advisor for Health Canada.

She is a Professor in the Faculties of Medicine and Pharmacy at the Université de Montréal and is the recipient of several prestigious awards, including the May Cohen Gender Equity Award from the Association of Faculties of Medicine Canada, the Canadian Trailblazer Award for Exceptional Contributions to Science Policy, and the Y Prix des Femmes Award.

Dr. Tannenbaum provides internationally recognized leadership on the integration of sex and gender-based analysis (SGBA) considerations into research, practice and policy. She champions the use of data to drive decision-making for increasing representation of sex and gender from an intersectional perspective among those who conduct, as well as those who benefit from scientific research.

Dr. Tannenbaum obtained her medical degree at McGill University and subsequently obtained specialty training in geriatric medicine and older women’s health. Her fellowship included clinical training in women’s health and osteoporosis (Mount Sinai Hospital, New York), a Master’s degree in epidemiology and biostatistics (McGill University), and research training on sex hormones (University of California in San Diego).

Vikki Ho, Ph.D

Sex and Gender Science Chair in Cancer Research, CIHR
Research Scientist, Research Centre of CHUM
Assistant Research Professor, Department of Social and Preventive Medicine, UdeM

Dr. Vikki Ho received a B.Sc. in Life Sciences (2006), M.Sc. in Community Health and Epidemiology (2008), and PhD in Epidemiology (2014) at Queen’s University.  She completed her postdoctoral fellowship in the Environmental Cancer Epidemiology Group at the Centre de recherche du centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM).  Dr. Ho is a cancer epidemiologist and holds a Chair in Sex and Gender Science in Cancer Research from the Canadian Institutes of Health Research.  Her research expertise and interest are focused on understanding the role of environmental and lifestyle factors in cancer etiology and why the incidence and mortality of various cancers differs by sex.  Since 2016, Dr. Ho began her position as an Assistant Professor in the Department of Social and Preventive Medicine in the École de santé publique de l’Université de Montréal (ESPUM) at the Université de Montréal and Researcher at the CRCHUM.

Anne-Monique Nuyt, M.D.

Director and Professor, Department of Pediatrics, Faculty of Medicine, UdeM
Researcher-clinician, CHU Sainte-Justine Research Center

Anne Monique Nuyt is a pediatrician-neonatologist and senior clinician-scientist at CHU Ste-Justine, Université de Montréal. Dr Nuyt’s research team studies hypertension and cardiovascular diseases in children and adults who were born preterm. Her translational research program spans from experimental animal work, to clinical as well as epidemiological studies. She leads the HAPI (Health of Adults born Preterm Investigation) cohort study with Dr Thuy Mai Luu, and launched the Réseau Québécois FRQS de recherche sur les déterminants périnataux de la santé de l’enfant with Dr Sylvana Côté. She is currently Professor of Pediatrics, Head of the Division of Neonatology and Head of the Center of Excellence in Neonatology and recently appointed as Chair/Chief of the Department of Pediatrics at CHU Sainte-Justine/Faculty of Medicine Université de Montréal. She is also chair of CIHR Institute for Human Development, Child and Youth Health Advisory Board. Her research is funded by the Canadian Institutes of Health Research and the Heart and Stroke Foundation of Canada. Dr Nuyt was awarded a number of prices for her work, is actively involved in scientific societies in perinatal as well as adult cardiovascular research, and in mentoring both clinicians and scientists.

Carolina Bottari, OT, Ph.D.

Associate professor, School of Rehabilitation, Université de Montréal
Researcher CRIR

Carolina Bottari, OT, Ph.D., is an associate professor in the occupational therapy program at the School of Rehabilitation, Université de Montréal.  She is a regular researcher at the Centre for Interdisciplinary Research in Rehabilitation of Greater Montreal (CRIR). She completed her doctoral studies in biomedical sciences (rehabilitation option) at Université de Montréal and a postdoctoral fellowship in neuropsychology at the Montreal Neurological Institute and Hospital, McGill University.

Her research expertise and interest are focused on the community-based rehabilitation of individuals having sustained a traumatic-brain injury. For the last several years, she has been leading interdisciplinary research studies that bring together computer scientists and health care professionals to develop smart home technology, and the artificial intelligence underlying this technology, to assist people living with cognitive deficits. Her research work is funded by the Fonds de recherche du Québec, the Association Nationale de la Recherche, the AGE-WELL National Center of Excellence, Brain Canada, and the Canadian Institutes of Health Research.

More recently, she has expanded her research interests to include parents with physical and cognitive disabilities and developed partnerships with shelters for battered women who have identified a growing concern over the impact of traumatic brain injuries secondary to intimate partner violence.

One of Professor Bottari’s aspirations is to further advance the profession of occupational therapy for vulnerable and marginalized communities in Canada and abroad.

Hélène Boisjoly, M.D.

Professeure titulaire, Département d'ophtalmologie, UdeM
Chercheuse-clinicienne, Centre de recherche de HMR

Médecin ophtalmologiste diplômée de l’Université de Sherbrooke (1981), Hélène Boisjoly se spécialise en maladies de la cornée à l’Université Harvard (1981-1983) puis obtient un diplôme de maitrise en santé publique de l’Université Johns Hopkins (1992). Chercheuse-boursière puis chercheuse nationale du Fonds de recherche du Québec Santé (FRQ_S) de 1986 à 2003 ainsi que première directrice scientifique du Réseau FRQ_S en santé de la vision (1996-2002), elle œuvre à l’Université Laval (1983-1993) avant d’être recrutée à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont et à l’Université de Montréal.

Soignante et chirurgienne, elle marque sa discipline en formant 170 étudiants tous cycles confondus et publie 80 articles scientifiques originaux en transplantation cornéenne, en développement de traitements de l’herpès oculaire et en épidémiologie des maladies chroniques de l’œil.

Professeure titulaire, elle est la première femme à diriger un département universitaire d’ophtalmologie au Canada (2000-2008) puis une faculté de médecine au Québec (2011-2020). Comme doyenne, elle est reconnue pour ses initiatives inter sectorielles et inter professionnelles de même que ses contributions à la philanthropie, la santé mondiale et la santé durable.

Membre de l’Académie canadienne des sciences de la santé et de l’Ordre du Canada, elle reçoit un Lifetime Achievement Award de la Société canadienne d’ophtalmologie en 2019.

Nadine Beauger, Ph.D, MBA

Présidente – Directrice générale, IRICoR

Dr. Beauger est présidente – directrice générale d’IRICoR, un Centre d’excellence en commercialisation et en recherche axé sur la découverte de médicaments basé à l’IRIC/Université de Montréal. Les projets d’IRICoR bénéficient du financement et du support clé-en-main de son équipe vers des partenariats avec l’industrie biopharmaceutique et la création d’entreprises dérivées au bénéfice des patients atteints de cancer et maladies connexes.

Dr. Beauger occupait précédemment le poste de vice-présidente – liaison scientifique chez IRICoR, organisation qu’elle a jointe en 2009. Elle y a bâti entre autres la pratique de propriété intellectuelle (PI). Dr. Beauger amenait chez IRICoR plus de 15 ans d’expérience dans les secteurs privés et publics en transfert de technologies, capital de risque, gestion de PI et de projets, vérification diligente et recherche clinique et biotechnologique (Robic, firme spécialisée en PI; VantagePoint Venture Partners, société de capital de risque – Californie et Paladin Labs Inc, société de produits pharmaceutiques de spécialité).

Dr. Beauger est titulaire d’un Ph.D. en Sciences Biomédicales et un M.Sc. en biopathologie cellulaire (Université de Montréal), d’un B.Sc. en anatomie (Université McGill) et d’un MBA des HEC Montréal. Elle siège sur différents comités et conseils d’administration.

Dorothy Barthélemy, Ph.D, M.Sc., pht

Professeure agrégée,
Programme de physiothérapie, École de réadaptation, UdeM
Chercheure,
Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain (CRIR)
Institut universitaire sur la réadaptation en déficience physique de Montréal (IURDPM) du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Ile-de-Montréal
Centre de recherche de l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal

Dr. Dorothy Barthélemy, PhD, MSc, pht is an Associate Professor in the School of Rehabilitation at the Université de Montréal. She is also a researcher at the Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation and Centre de recherche de l’Hôpital du Sacré-cœur in Montreal.  She completed a BSc in Physical Therapy, followed by a MSc (Neuroanatomy) and PhD (Neurophysiology) at the University of Montreal. She was a CIHR Post-doctoral Fellow at University of Copenhagen (Denmark) and Hôpital Pitié-Salpétrière (France). Her research focuses on understanding neuroplastic changes occurring in the brain and spinal cord following a lesion to the central nervous system. Her work also aims at designing treatments to improve recovery of balance and gait using novel training paradigms to stimulate the brain, spinal cord and peripheral nerves.

Alexia Ostrolenk, M.Sc.

Étudiante au doctorat en Sciences Psychiatriques, UdeM
Co-fondatrice et organisatrice de ComSciCon-QC

Alexia Ostrolenk est titulaire d’un bac en Sciences de la Vie de l’Université Pierre et Marie Curie (Paris 6) et d’une maîtrise en Neurosciences de University College London. Après une pause académique et son déménagement à Montréal en 2015, elle est maintenant candidate au doctorat en Sciences Psychiatriques à l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur l’hyperlexie, l’apprentissage de la lecture et le développement du langage chez les enfants autistes. Alexia porte plusieurs casquettes en dehors de sa recherche: communicatrice scientifique, conférencière, membre du comité exécutif de BrainReach/Mission Cerveau, co-fondatrice et organisatrice de ComSciCon-QC, et bien d’autres!

Marie-Josée Hébert, M.D.

Vice-rectrice à la recherche, à la découverte, à la création et à l'innovation, UdeM
Vice-rectorat à la recherche, à la découverte, à la création et à l'innovation, UdeM
Professeur titulaire, Département de médecine, UdeM
Chercheuse-clinicienne, Centre de recherche du CHUM

Titulaire d’un diplôme d’études spécialisées en néphrologie de l’Université de Montréal, Marie-Josée Hébert a poursuivi une formation médicale postdoctorale au Brigham and Women’s Hospital affilié à l’Université Harvard. Depuis 1998, elle est professeure au Département de médecine et néphrologue-transplanteuse et chercheuse au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). En 2006, elle s’est vu attribuer la Chaire Shire en néphrologie, transplantation et régénération rénales et, en 2013, elle a cofondé – et codirige depuis – le Programme de recherche en don et transplantation du Canada. En 2015, elle devenait vice-rectrice à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation.

En tant que chercheuse, Marie-Josée Hébert s’intéresse aux médiateurs produits durant la mort cellulaire et à leur impact sur la cicatrisation des organes dont le rein greffé. Ses travaux ont notamment permis la découverte de nouveaux mécanismes à l’œuvre dans le rejet d’organes. Fellow de l’Académie canadienne des sciences de la santé, elle a remporté le prix Dr John B. Dossetor (2015) et la Médaille d’excellence en recherche (2016) de la Fondation canadienne du rein en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à la recherche néphrologique. En 2017, elle était nommée « scientifique de l’année » par le journal La Presse.

À titre de vice-rectrice à la recherche, elle a joué un rôle central dans le développement de grandes initiatives interdisciplinaires de recherche et de mobilisation des connaissances dont l’Institut de valorisation des données (IVADO), le Mila – Institut québécois d’intelligence artificielle, le Consortium Santé Numérique et la Déclaration de Montréal pour un développement responsable de l’intelligence artificielle.

Catherine Paradis-Bleau

Professeur adjointe, Département de microbiologie, infectiologie et Immunologie

Après un baccalauréat en Biologie concentration Microbiologie à l’Université de Sherbrooke (1998-2001), Catherine Paradis-Bleau a fait ses études graduées en Microbiologie et Immunologie à l’Université Laval (2002-2007). Elle a étudié la division cellulaire et la paroi bactérienne chez Pseudomonas aeruginosa ainsi que les protéines de bactériophages en tant qu’agents antibactériens. Ses travaux lui ont valu le titre de meilleure étudiante microbiologiste de l’année au Canada et la médaille Raymond-Blais. Dr Paradis-Bleau a effectué un stage postdoctoral au Brigham and Women’s hospital à Boston pour étudier la réponse immunitaire face aux infections pulmonaires dans le contexte de la fibrose kystique (2007-2008). Elle a entrepris un second stage postdoctoral au Harvard Medical School afin de bâtir sa niche scientifique en physiologie et génétique bactérienne en étudiant l’enveloppe des bactéries à Gram-négatif (2008-2012). Dr Paradis-Bleau a fait d’importantes découvertes et publié en tant que première auteure dans les revues Cell et PloS Genetics. Elle a ouvert son laboratoire au département de Microbiologie, Infectiologie et Immunologie de l’Université de Montréal en 2013 en poursuivant ses études en bactériologie fondamentale et en développement thérapeutique. Dr Paradis-Bleau a continué de remporter de prestigieux prix tels que le Dr Donald Woods Young Investigator award et le Fisher scientific award.