Immunologie et oncologie

immunologie

Le cancer est devenu la première cause de mortalité et de morbidité au Canada. Plusieurs équipes de chercheurs de l’Université de Montréal sont déjà reconnues mondialement pour leurs travaux d’avant-garde dans le domaine du cancer et ont mis sur pied des centres d’excellence reconnus tels que le Centre intégré de cancérologie du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine (CHUSJ), l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) et le Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (CRHMR).

Le Centre d’excellence en thérapie cellulaire (CETC) de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR) est le seul centre canadien à répondre complètement aux normes des Bonnes Pratiques de fabrication (BPF) au Canada et l’une des rares organisations mondiales à avoir obtenu cette reconnaissance. Une telle installation favorisera le développement de la médecine régénératrice applicable aux cancers sanguins et à plusieurs autres pathologies qui pourront être éventuellement traitées à l’aide de cellules embryonnaires non différenciées pour régénérer les tissus malades. Les recherches poursuivies par ces équipes conduiront à une meilleure compréhension des processus cancéreux et à l’élaboration de nouvelles approches thérapeutiques qui permettront d’améliorer les taux de guérison.

Les chercheurs de l’IRIC travaillent à comprendre les mécanismes du cancer et à accélérer la découverte de nouvelles thérapies avec l’aide de sa plateforme de chimie médicinale et de son centre de commercialisation de la recherche (IRICoR), ce dernier faisant partie des Réseaux de centres d’excellence du Canada. Ce centre collabore étroitement avec l’HMR et le CHUM.

L’étude du cancer au Centre de recherche du CHUM (CRCHUM) regroupe des chercheurs cliniciens, fondamentalistes et épidémiologistes, et touche le traitement et la chimioprévention, les facteurs de risque génétiques et environnementaux, la croissance, l’apoptose et l’angiogenèse, la biologie de la cellule tumorale, l’immunologie-oncologie ainsi que la médecine moléculaire. L’axe «Infection, immunité, inflammation» du CHUM vise à favoriser les interactions entre la recherche fondamentale et la recherche clinique dans les domaines affectant les mécanismes de défense de l’organisme. Ces recherches portent principalement sur l’arthrite, les désordres inflammatoires du système hépatique et du système gastro-intestinal, ainsi que sur les réponses du système immunitaire à la suite d’agressions telles que les infections, les allergies, les brûlures et les transplantations.

On compte parmi les priorités du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine (CRCHUSJ) l’étude des maladies virales, des maladies immunitaires et du cancer. Ces recherches se distinguent par des approches expérimentales novatrices sur le plan bio-informatique, cellulaire et moléculaire. Ici encore, l’approche pluridisciplinaire est favorisée par des expertises dans de multiples domaines.

×