Des étudiants du Campus de l’UdeM en Mauricie se distinguent par leur engagement social

13 mars 2013
SCORP_prix_bric
SCORP-MAURICIE, 1ER PRIX BRIC | Rangée arrière: Andrés Felipe Gil (étudiant), Philippe-Joël Nault (étudiant), Dr Raynald Gareau (membre du comité de sélection), Émilie Langis (étudiante) Rangée avant: Amélie Dubuc (CDC de Trois-Rivières), Anne-Marie Tourville-Poirier (étudiante), Natacha Deleva (étudiante), Laurence Dufresne (étudiante), Suzy Mélody Djuimo (étudiante), Dre Diane Robert (membre du comité de sélection) Membres du groupe SCORP absents sur la photo: Catherine Groleau (étudiante), Anabel Lauzière (étudiante), Matthieu Gratton (étudiant).
Maternaide 2e prix BRIC
MATERNAIDE, 2E PRIX BRIC | Amélie Dubuc (CDC de Trois-Rivières), Dre Diane Robert (membre du comité de sélection), Dr Raynald Gareau (membre du comité de sélection), Amélie-Ann Pellerin-Leblanc (étudiante).

Le 12 mars dernier, le Campus de l’Université de Montréal en Mauricie tenait sa 6e édition de remise des Prix BRIC (Bourses de reconnaissance pour l’implication communautaire) destinés à ses étudiants en médecine, en collaboration avec la Corporation de développement communautaire de Trois-Rivières. Cette année, le premier prix a été remis aux membres de SCORP – Mauricie (Standing Committee on Human Rights and Peace), pour leur implication dans plusieurs projets en lien avec la santé et les droits humains dans la région. Le deuxième prix a, quant à lui, été attribué à Amélie-Ann Pellerin-Leblanc, pour sa participation au projet Maternaide, qui vient en aide aux familles défavorisées de la communauté.

«Le Campus de l’Université de Montréal en Mauricie est une réussite à plusieurs niveaux. Il a permis d’attirer plus de médecins et de professeurs dans la région et les résultats obtenus par les étudiants aux examens du Conseil médical du Canada sont parmi les meilleurs. Mais ce dont nous sommes le plus fiers, c’est de voir à quel point ils font honneur aux valeurs de rigueur, de responsabilité, de respect, d’innovation et d’engagement social de la faculté», a déclaré Hélène Boisjoly, doyenne de la Faculté de médecine de l’UdeM.

«Nous sommes particulièrement fiers de voir à quel point les étudiants en médecine du campus mauricien rivalisent de créativité et de générosité et ont à cœur de contribuer au mieux-être de leurs concitoyens», a souligné le  vice-doyen associé du Campus de l’Université de Montréal en Mauricie, Réjean Duplain, lors de la cérémonie.

«D’année en année, il fait chaud au cœur de voir ces jeunes animés par un désir profond de faire la différence et de s’impliquer pour faire en sorte que ce monde soit plus juste et plus inclusif. Je félicite les gagnants, mais aussi tous ceux qui, d’une façon ou d’une autre, ont contribué au développement communautaire de la région», a déclaré Amélie Dubuc, directrice générale de la Corporation de développement communautaire de Trois-Rivières.

Premier prix de 2 000 $

SCORP – Mauricie, de l’Association internationale des étudiants en médecine, est  formé d’Andrés Felipe Gil, Natacha Deleva, Suzy Mélody Djuimo, Catherine Groleau, Anne-Marie Tourville-Poirier, Émilie Langis, Laurence Dufresne, Philippe-Joël Nault, Anabel Lauzière et Matthieu Gratton. Ce groupe d’étudiants motivés et désireux de poser des actions concrètes en lien avec les droits humains et la santé en Mauricie s’est illustré en organisant différents événements, dont une semaine de sensibilisation sur les populations urbaines vulnérables, des ateliers de sensibilisation sur la santé sexuelle des jeunes décrocheurs et une conférence d’initiation pour les étudiants du campus mauricien à propos des particularités des réfugiés politiques.

Deuxième prix de 1 000 $

Le deuxième prix a été remis à Amélie-Ann Pellerin-Leblanc pour son implication dans l’organisme Maternaide, qui intervient auprès des familles dans le besoin de la Mauricie à plusieurs niveaux. Cette jeune femme dynamique et dévouée qui se destine à une carrière en pédiatrie a organisé et animé un atelier sur les techniques de réanimation cardio-respiratoire du nourrisson et de l’enfant, a fait du bénévolat au service de garderie pour répit parental et a participé à la Guignolée du Centre de pédiatrie social visant à financer divers organismes de la région, dont Maternaide.

Le Campus de l’Université de Montréal en Mauricie

Le Campus de l’Université de Montréal en Mauricie compte actuellement plus de 200 étudiants en formation. Depuis sa création en 2004, c’est 119 finissants qui ont été diplômés, dont 22 qui ont fait leur résidence en Mauricie. Le Campus de l’Université de Montréal en Mauricie est bien reconnu pour l’excellence de sa formation et poursuit son développement.