Soirée carrière 2013 de la Bio-coalition – Le bon emploi: l’art d’être proactif !

30 avril 2013
Le professeur Denis DeBlois avec des étudiants

Quels sont les emplois disponibles après mon baccalauréat ? Quels sont les atouts requis pour devenir prof au CÉGEP ? Est-il judicieux de poursuivre ma formation dans une discipline complémentaire ?  Comment dénicher et aborder mes futurs employeurs ? Quelle est la meilleure stratégie pour obtenir un emploi dans le domaine hospitalier, dans le secteur privé ?

Les étudiants de 1er cycle se posent tous ces questions essentielles et bien d’autres, mais n’obtiennent pas toujours de réponses claires et directes.  Qui pourraient mieux les informer de l’état du marché du travail, en relation avec leur formation universitaire, que des finissants du même programme qu’eux qui ont déniché des emplois à leur goût ?

C’est pour cette raison que la Bio-coalition*, forte de son succès de l’année dernière, a de nouveau organisé, le 27 mars dernier, une soirée carrière à l’intention des étudiants de cinq programmes de baccalauréat en sciences de la vie (biochimie, bio-informatique, sciences biologiques, sciences biomédicales et sciences biopharmaceutiques) sous le thème: Le bon emploi : l’art d’être proactif !

Près de 180 étudiants sont ainsi venus entendre la vingtaine d’anciens étudiants de ces mêmes programmes.  Ceux-ci provenaient de secteurs d’emploi très variés tels que l’industrie pharmaceutique, le monde de l’éducation et des communications, de la représentation et de la vente, des milieux hospitalo-universitaire et gouvernemental, de même que du domaine de l’environnement. Des représentants du secteur Emploi du Service aux étudiants étaient aussi sur place pour répondre aux questions des participants.

Cette soirée carrière s’est déroulée en deux temps : tout d’abord, dans l’amphithéâtre du pavillon Jean-Coutu, sous l’animation du professeur Denis De Blois, les invités livraient à tour de rôle, de façon informelle et souvent humoristique, un court résumé de leur cheminement personnel.

Dans le deuxième volet de cette soirée carrière, dans une atmosphère conviviale et agrémentée de rafraîchissements et amuse-gueules, nos invités répondaient  aux questions des étudiants aux divers kiosques installés dans l’agora Morris et Rosalind Goodman.  Parmi les questions les plus fréquentes: une maîtrise ou doctorat est-il vraiment utile dans le domaine que je vise? Comment procéder pour se dénicher un emploi dans le domaine pharmaceutique ? Pour travailler dans le domaine de la santé, des cours de psychologie seraient-ils nécessaires ? Comment s’insérer dans un réseau et établir le maximum de contacts professionnels ? Ces questions et bien d’autres trouvèrent réponse, mais pas toujours celles que les étudiants anticipaient.

Soirée-Carrière de la Bio-Coalition dans l’Agora Morris et Rosalind Goodman, le 27 mars 2013

Des constats se sont dégagés de cette Soirée-Carrière: même si le marché de l’emploi est souvent perçu comme anémique, l’emploi idéal demeure trouvable, mais ne tombera pas du ciel et il faut savoir tirer profit de chaque occasion qui se présente, d’où le leitmotiv de la soirée, « l’art d’être proactif …».  Le message général de nos invités pour se dénicher l’emploi rêvé : demeurer aux aguets de toutes les possibilités offertes, ne pas hésiter à sortir des sentiers battus, être attentif à ses talents propres et, en un mot, être disponible face à des possibilités que l’on n’imaginait pas au départ.  Cultiver sa passion demeure bien sûr la règle de base pour soutenir tous ces efforts.   Au-delà de ces considérations générales, cette soirée carrière fut également une mine de renseignements pratico-pratiques pour les étudiants participants et, d’après leurs commentaires, une réédition de l’événement est grandement souhaitable. Qu’à cela ne tienne, et avis aux intéressés, la Bio-Coalition sera fin prête à récidiver l’année prochaine !

*La Bio-coalition est un regroupement des responsables de cinq programmes de 1er cycle répartis dans trois facultés (Médecine, Arts et Sciences et Pharmacie) et des conseillères du Centre Étudiant de Soutien à la Réussite (CÉSAR). Elle est constituée des membres suivants : Philipe Lampron et Audrey Noël (biochimie et bio-informatique), Jocelyn Forget et Éric Guadagno (sciences biologiques), François Dubé et Christiane Malo (sciences biomédicales), Denis DeBlois et Brian White-Guay (sciences biopharmaceutiques) et Annie Byarelle et Johanne Ricard (Centre Étudiant de Soutien à la Réussite, CÉSAR).