Traiter le cœur, aider le cerveau

25 novembre 2015

tude-brain---af-2L’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM), affilié à l’Université de Montréal, a procédé à l’annonce de l’étude clinique BRAIN-AF qui sera une première mondiale, en collaboration avec le Réseau canadien de recherche en prévention des accidents vasculaires cérébraux (AVC), l’entreprise pharmaceutique Bayer, le Centre de Coordination des Essais Cliniques de Montréal (MHICC) et la Fondation de l’ICM.

L’équipe de spécialistes et de chercheurs de l’ICM et les équipes multidisciplinaires d’une cinquantaine de centres canadiens souhaitent ainsi démontrer que la prise d’un anticoagulant, le rivaroxaban, à faible dose, pourrait diminuer le risque de souffrir de troubles cognitifs, d’AVC ou d’accidents ischémiques transitoires (ICT) chez les patients souffrant de fibrillation auriculaire.

L’étude BRAIN-AF émet l’hypothèse qu’une faible dose (15 mg par jour) d’anticoagulant (rivaroxaban), par rapport à une dose de 100 mg par jour d’aspirine, se traduirait par une réduction du risque du déclin de la fonction cognitive, des AVC ou des ICT chez les patients atteints de fibrillation auriculaire en diminuant le taux de micro embolies cérébrales.

 

Lire sur UdeMNouvelles