Les inscriptions pour le WHS de Montréal sont maintenant ouvertes

13 décembre 2016

 

Jusqu’au 17 février, il vous est encore possible de vous inscrire à un tarif préférentiel à la rencontre régionale – Amérique du Nord du World Health Summit (WHS).

C’est une chance unique d’entendre l’élite mondiale en santé, dont la Dre Joanne Liu, présidente internationale de Médecins sans frontières, la ministre de la Santé du Canada Jane Philpott ainsi que le ministre de la Santé et des Services sociaux Gaétan Barrette de même que plusieurs autres conférenciers de prestige. Ce grand sommet sur la santé se déroulera les 8 et 9 mai 2017, au Palais des congrès, sous la présidence d’Hélène Boisjoly, doyenne de la Faculté de médecine.

Plus de 80 conférenciers et près de 700 chercheurs, médecins, représentants de l’industrie, décideurs, responsables gouvernementaux et acteurs de la société civile sont attendus pour discuter des plus importants enjeux auxquels nous aurons à faire face au cours des prochaines décennies en matière de santé.

C’est l’Université de Montréal (UdeM) et l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM) qui ont l’honneur d’organiser cet important rendez-vous de la M8 Alliance, ce grand rassemblement des leaders en enseignement et recherche en santé de partout sur la planète.

Sous le thème La santé et la prestation des soins dans les sociétés pluralistes, cet événement interdisciplinaire mettra l’accent sur la question de la diversité humaine dans la pratique, la formation, la recherche et les politiques publiques en santé.

« La mondialisation, l’immigration, les disparités socioéconomiques ainsi que les modes de vie variés et la culture sont autant de facteurs qui ont une influence sur la santé et la prestation des soins dans les sociétés pluralistes et ouvertes à la diversité comme la nôtre et nous croyons que c’est notre mission, comme universitaires, de nous pencher sur cette question vitale et de l’approfondir le plus possible dans le cadre de cet événement » de déclarer la présidente du WHS 2017 et doyenne de la Faculté de médecine de l’UdeM, Dre Hélène Boisjoly.

Le World Health Summit (WHS) est un des forums stratégiques les plus réputés de la planète en matière de santé mondiale. Cet événement interdisciplinaire de calibre international se veut un endroit où la liberté de pensée en recherche est valorisée et encouragée.

Hélène Boisjoly, doyenne de la Faculté de médecine de l’UdeM et présidente WHS 2017, Detlev Ganten, président du WHS et président fondateur de la M8 Alliance, et Hermann Groehe, ministre fédéral de la Santé allemand. Worldhealthsummit 2016, à Berlin au WHS. Photo : WHS/Steffen Kugler

Chaque année, en octobre, des experts de renommée internationale et des représentants importants des domaines de la science, de la politique, des affaires et de la société civile se réunissent à Berlin pour discuter des plus récents défis auxquels la recherche médicale et la santé doivent faire face. Fort du haut patronage de la chancelière allemande Angela Merkel, du président français François Hollande et du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, le World Health Summit est la plateforme internationale de choix pour explorer les questions du développement et des décisions stratégiques dans le domaine de la santé.

Le groupe de réflexion du World Health Summit est rendu possible grâce à la « M8 Alliance », un réseau unique et collaboratif composé d’universités, de facultés de médecine et d’instituts de recherche d’importance et de l’InterAcademy Partnership (IAP) for Health, qui représente plus de 107 académies des sciences dans le monde.

La M8 Alliance nomme chaque année un nouveau président qui travaille en collaboration avec le président fondateur du WHS, Detlev Ganten, et organise une réunion régionale qui a lieu annuellement au printemps. L’alliance médicale, dirigée par la Charité — Universitätsmedizin Berlin, a été créée en 2009 dans l’esprit du forum politique du G8 et compte actuellement 24 membres provenant de 17 pays.