Arrivée de monsieur Yves Brun à l’UdeM : un porte-étendard de la multidisciplinarité

23 mars 2019

« À Montréal, les sciences biomédicales sont très développées. On y retrouve une masse critique de chercheurs dans un même lieu physique, et ce, dans une diversité ahurissante de domaines. C’est incroyable les expertises présentes ici, je me sens comme un enfant qui a trop de cadeaux le matin de Noël! »

C’est avec cet enthousiasme que le microbiologiste de renom Yves Brun a rejoint les rangs de la Faculté de médecine, en janvier dernier.

Titulaire de la Chaire de recherche Canada 150 sur la biologie cellulaire bactérienne, il a choisi le Département de microbiologie, infectiologie et immunologie de l’Université de Montréal pour se pencher sur les mécanismes fondamentaux des processus bactériens.

Après 28 ans passés aux États-Unis, le microbiologiste d’origine acadienne est heureux d’être de retour au Canada, plus particulièrement à Montréal où le climat multidisciplinaire lui semble particulièrement foisonnant.

« L’UdeM offre un environnement des plus stimulants grâce auquel je peux pousser encore plus loin mes recherches sur les bactéries, précise le réputé professeur. J’espère ainsi contribuer à l’élaboration de solutions pour écarter la menace de la résistance aux antibiotiques. »

Depuis son arrivée sur le campus, l’ancien professeur de biologie à la Chaire Clyde Culbertson et professeur distingué à l’Université de l’Indiana à Bloomington s’affaire à construire des ponts entre plusieurs disciplines. Stimulé par les échanges intellectuels et les nouvelles perspectives, il développe notamment des partenariats avec des bioingénieurs de Polytechnique Montréal, des biochimistes du Département de biochimie et médecine moléculaire et des neuroscientifiques du Département de pharmacologie et physiologie. Son rayonnement est même transfacultaire; la Faculté de médecine dentaire s’intéresse à ses travaux sur les bioadhésifs.

Grâce à son expertise de pointe, ses multiples publications dans des revues scientifiques prestigieuses et sa chaire Canada 150, Yves Brun s’inscrit comme un leader naturel et un réel catalyseur de la recherche à l’UdeM. « Depuis que j’ai annoncé que je venais à Montréal, la quantité tout comme la qualité des demandes de stages postdoctoraux que j’ai reçues est spectaculaire », confie-t-il.

Le reste de son équipe le rejoindra en juillet prochain dans ses laboratoires du pavillon Roger-Gaudry. En attendant, il poursuit ses recherches sur les mécanismes de croissance des bactéries et leur adhésion aux surfaces, études qui pourront apporter des perspectives nouvelles pour lutter contre la résistance des bactéries aux antibiotiques.

Yves Brun profite également amplement de la riche scène culturelle qu’offre la métropole. « Je pense que Montréal est un endroit plus propice à l’équilibre vie-travail que ne l’étaient les États-Unis. Amoureux de la gastronomie, j’entends bien profiter de tous les restaurants, et qui sait, peut-être vais-je renouer avec mes passions d’antan, la poésie et la littérature. »

Toute la communauté facultaire souhaite officiellement la bienvenue à Yves Brun. Cet ajout précieux à la Faculté de médecine contribue au renforcement des collaborations entre les départements, les facultés, les centres de recherche hospitaliers et Polytechnique Montréal.