Énergies renouvelées et fébrilité : c’est la rentrée!

10 septembre 2019

Pour les étudiants, mais aussi pour les professeurs et le personnel, la rentrée universitaire est toujours un moment d’effervescence. C’est le début ou la poursuite d’un parcours académique marquant, la mise sur pied de projets cogités pendant l’été, la rencontre ou les retrouvailles avec des collègues qui nous sont précieux.

Et, dans mon cas, c’est ma neuvième et dernière rentrée à titre de doyenne.

Cette année, nous accueillons avec enthousiasme à la Faculté de médecine plus de 3 000 nouveaux étudiants, tous cycles confondus, dans nos programmes en médecine, en sciences de la santé et en sciences fondamentales.

Dans la dernière année, plusieurs projets ont été mis en place dans notre faculté. Parmi les nouveautés, notons la modification de l’année préparatoire au doctorat en médecine afin de favoriser l’immersion et la préparation aux années suivantes, l’équilibre entre les diverses sciences de la vie et le contact précoce avec les patients.

Aussi, dorénavant, la formation en audiologie se concentrera uniquement à la maîtrise professionnelle offerte selon une approche par compétences axée sur une pédagogie plus active et adaptée aux enjeux de la profession.

Finalement, l’ouverture du tout nouveau Campus MIL, occupé par la Faculté des arts et des sciences, libère de grands espaces du pavillon Roger-Gaudry qui sont maintenant disponibles pour notre Faculté de médecine, afin d’héberger une portion du Centre de recherche pour l’innovation biomédicale (CRIB), l’École de réadaptation et l’École d’orthophonie et d’audiologie.

En ce début d’année, je souhaite également la bienvenue aux quelque 400 nouveaux enseignants, tous titres confondus, qui ont accepté de mettre leur expertise, leurs savoirs et leur passion au service des étudiants et de la recherche. Les grandes compétences et le dévouement exemplaire de nos enseignants font la force de notre institution.

Les enseignants sont également des chercheurs qui participent à faire progresser la science et à approfondir les connaissances en santé. J’en profite d’ailleurs pour saluer les donateurs qui rendent leurs avancées et leurs découvertes possibles.

Que cette année universitaire soit stimulante, enrichissante et pleine de défis!

 

Hélène Boisjoly
Doyenne de la Faculté de médecine