Un été pas comme les autres

9 juin 2020

En temps normal, le mois de juin rime avec le début de l’été, les vacances et… les collations des grades. Si le rythme des saisons semble être le seul événement que la pandémie ne puisse altérer, ces célébrations (et grands rassemblements!) n’auront pas eu cette chance.

Chers finissants, je partage votre déception. Les collations des grades sont l’occasion de célébrer vos efforts et vos succès. Pour moi également, c’est un événement important. C’est toujours un plaisir de voir les sourires des fiers diplômés qui traversent la scène du grand amphithéâtre, et leurs proches encore plus fiers qui les encouragent depuis leur siège.

Comme pour beaucoup d’autres choses, la crise actuelle nous oblige à faire preuve de créativité pour maintenir cette tradition, tout en assurant la santé et le bien-être de tous les membres de notre communauté. C’est pourquoi ces cérémonies de remise de diplômes sont reportées.

Dans un autre ordre d’idées, je suis fière de constater la mobilisation de tous nos enseignants et personnels de soutien et d’administration pour faire en sorte que nos apprenants progressent dans leurs programmes, obtiennent leur diplôme et soient prêts pour la prochaine année aux études ou sur le marché du travail. Je salue tous ceux qui travaillent dur pour y parvenir de même que nos étudiants pour leur maturité et leur engagement inébranlable envers leur formation.

Je souhaite un bon retour en laboratoires de recherche à nos étudiants en sciences fondamentales, ainsi qu’un bon début de résidence à nos finissants au doctorat en médecine, de même qu’un bon retour en stages dans les milieux de soins aux externes en médecine et à nos étudiants en sciences de la santé.

Je tiens aussi à remercier tous nos professionnels de la santé et étudiants qui ont prêté et prêtent main forte dans notre réseau de la santé durant la pandémie. La lutte n’est pas terminée et les efforts ne doivent pas être relâchés. Continuons à faire attention à notre prochain, à protéger les plus vulnérables et à suivre les consignes sanitaires.

Dans un tel contexte, j’en conviens, l’été 2020 ne sera définitivement pas comme les autres. Mais peut-être est-ce l’occasion de renouer avec des plaisirs simples? De prendre du recul et de se reposer après des mois mouvementés.

Je vous souhaite un été ressourçant, apaisant et déconfiné dans la mesure du possible!

Prenez soin de vous.

 

Hélène Boisjoly
Doyenne de la Faculté de médecine