Prix Margolese de l’Université de la Colombie-Britannique : Jean-Claude Tardif récompensé

15 septembre 2021
L’Université de la Colombie-Britannique décerne le prix Margolese de la recherche sur les maladies du cœur 2021 au professeur Jean-Claude Tardif.

 

Le professeur du Département de médecine de l’Université de Montréal, Jean-Claude Tardif, a reçu le prix Margolese de la recherche sur les maladies du cœur 2021. D’une valeur de 50 000 $, ce prix est décerné par la Faculté de médecine de l’Université de la Colombie-Britannique en reconnaissance de réalisations et du potentiel de recherche future dans le domaine.

Directeur du Centre de recherche de l’Institut de cardiologie de Montréal, Jean-Claude Tardif est un expert reconnu de la santé cardiovasculaire. Il s’intéresse particulièrement à la prévention de l’athérosclérose, une maladie qui se caractérise par l’accumulation de graisses dans les parois des artères, et, depuis plus récemment, à l’utilisation de la colchicine quant au traitement et à la prévention des risques de complications graves liées à la COVID-19.

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en médecine translationnelle et personnalisée et d’une chaire de recherche en athérosclérose de l’Université de Montréal, il a dirigé de nombreuses études cliniques relatives aux maladies cardiovasculaires. Auteur de plus de 600 articles scientifiques, il a obtenu de nombreux prix au cours de sa carrière, dont le prix Armand-Frappier du gouvernement du Québec en 2011 et le prix Cœur Québec Argent de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC en 2013. En 2014, il est devenu membre de l’Ordre du Canada.

Attribués pour la première fois en 2011, les prix Margolese ont été créés grâce au don de succession de Leonard Hubert Margolese, homme d’affaires de Vancouver souffrant d’un trouble cardiaque et dont le frère était atteint de la maladie d’Alzheimer. Ils récompensent les réalisations exceptionnelles des médecins et des scientifiques canadiens qui travaillent au traitement, à l’amélioration ou à la guérison des maladies du cœur et du cerveau. Destinés à encourager les contributions futures dans ces champs de recherche, ils figurent parmi les plus hautes distinctions remises par une université canadienne.