Une nouvelle technique d’imagerie pour mieux observer la rétine

2 novembre 2021

dem_rétine_Mathieu Dehaes_ophtalmologie

Mathieu Dehaes, professeur adjoint sous octroi, au Département de radiologie et Institut de génie biomédical, a développé une nouvelle technique d’imagerie novatrice avec son équipe au CHU Sainte-Justine pour mieux comprendre certaines maladies en observant le développement précoce de la rétine.

La création d’un système de lentilles, élaboré en laboratoire, a permis d’obtenir en quelques secondes, et de manière non invasive, des images tridimensionnelles de l’œil – à des âges aussi précoces que sept jours de vie chez les souriceaux. Grâce à cette technique, le laboratoire a décrit les changements in vivo de la microstructure rétinienne durant son développement.

Ces résultats ouvrent la voie à de nouvelles avenues pour caractériser le développement anormal de la rétine dans des modèles précliniques de maladies humaines, incluant la rétinopathie du prématuré. Ces avancements techniques ont aussi un fort potentiel de transfert vers la recherche chez le nouveau-né. La rétine étant le prolongement direct du cerveau, cette technique d’imagerie non invasive permettra alors d’étudier des modèles de maladies cérébrales chez l’humain.

Les travaux de Mathieu Dehaes ont été publiés dans le journal Investigative Ophthalmology and Visual Science (IOVS).