Mieux comprendre la COVID-19

1 avril 2022

Un pas important vers la compréhension du coronavirus vient d’être franchi: les équipes des Drs Nabil G. Seidah et Éric A. Cohen, rattachés tous deux à l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM) et à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, viennent de confirmer le pouvoir inhibiteur de deux petites molécules pour bloquer à 95% l’infection virale des cellules pulmonaires par le SRAS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19.

Les scientifiques disposent ainsi d’une nouvelle approche antivirale puissante qui est en mesure de réduire efficacement la propagation virale chez les personnes infectées par le SRAS-CoV-2 ou de futurs coronavirus apparentés. Les experts s’accordent à dire que l’émergence d’autres coronavirus dans un avenir plus ou moins proche est probable. On a donc tout intérêt à renforcer l’arsenal thérapeutique pour mieux affronter de futures pandémies.