Lien établi entre l’obésité et la dégénérescence maculaire

13 janvier 2023

Une étude publiée dans «Science» révèle que l’obésité perturbe l’architecture de l’ADN des cellules inflammatoires de l’œil et contribue au développement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Une équipe de recherche a élucidé un nouveau mécanisme moléculaire susceptible de provoquer la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Cette recherche, menée à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont à Montréal, décrit comment les facteurs de stress telle l’obésité reprogramment les cellules du système immunitaire et les rendent destructrices pour l’œil lors du vieillissement.

«Nous voulions savoir pourquoi certaines personnes ayant une prédisposition génétique à la DMLA sont affectées par la maladie alors que d’autres sont épargnées», souligne Przemyslaw (Mike) Sapieha. Celui-ci est professeur d’ophtalmologie à la Faculté de médecine et a dirigé l’étude réalisée par le Dr Masayuki Hata durant un récent stage postdoctoral au Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.