Les chercheurs de la Faculté de médecine démontrent leur leadership en génomique et en santé personnalisée

17 avril 2013
Crédit photo: Julie Mantovani

Les chercheurs de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal (UdeM) se sont illustrés au dernier concours de génomique et santé personnalisée de Génome Canada et Génome Québec : cinq des dix-sept projets sélectionnés au Canada proviennent de chercheurs de l’UdeM et deux autres projets ont pour partenaires des chercheurs de l’UdeM. Ensemble, les chercheurs du réseau de l’UdeM ont récolté 54,9 millions de dollars pour la mise en œuvre de projets de recherche en génomique et santé personnalisée.

« Grâce aux avancées en génomique des dernières années, nous sommes à la veille d’une véritable révolution scientifique, souligne le recteur de l’UdeM, Dr Guy Breton. Et les chercheurs de l’Université de Montréal contribuent grandement à ce que le Québec soit de la partie. Comme médecin, je suis impatient de voir cette révolution prendre place. Comme recteur, je suis fier de voir notre communauté au cœur de cette révolution. »

Pour la vice-rectrice à la recherche, à la création et à l’innovation, Geneviève Tanguay, les résultats du concours confirment la force du réseau de l’UdeM : « Plus de la moitié de la recherche en santé à l’UdeM est menée dans les établissements de santé qui lui sont affiliés, souligne-t-elle. Ce réseau fait la force de notre université et nous a permis de développer plusieurs créneaux d’excellence en recherche. Nos centres hospitaliers affiliés sont des partenaires essentiels de notre réseau par lesquels nos chercheurs démontrent leur dynamisme. »
Des projets de grande envergure

Tous les projets soutenus par Génome Québec et Génome Canada au sein du réseau de l’UdeM obtiennent une subvention allant de 9 à 13 millions de dollars.
•    Dr Guy Sauvageau de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal et la professeure Josée Hébert du Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (CR-HMR), travaillent à concevoir un test pronostic plus précis pour la prise en charge des patients atteints de leucémie myéloïde aiguë. Cette forme de cancer particulièrement mortelle pourra être mieux traitée en fournissant aux médecins des outils plus précis de diagnostic. Ce projet obtient également le soutien du Consortium sur les cellules souches du cancer.
•    Dr Claude Perreault de l’IRIC et Dr Denis-Claude Roy du CR-HMR entendent révolutionner l’immunothérapie des cancers hématologiques. Ces cancers, tels que la leucémie, le lymphome ou le myélome représentent 10% de tous les cancers au Canada. Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) ont également appuyé ce projet.
•    Le professeur John Rioux de l’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM) et le Dr Alain Bitton (CUSUM), concevront des tests qui permettront aux médecins de déterminer avec plus de précision quel médicament convient à quel patient atteint de maladie inflammatoire de l’intestin. Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) ont aussi appuyé ce projet.
•    Dr Jean-Claude Tardif et Marie-Pierre Dubé, à l’ICM, travaillent à l’élaboration de tests pharmacogénomiques pour les maladies cardiovasculaires qui auront un impact majeur dans le diagnostic et le traitement de ces maladies actuellement responsables de 35% des décès au pays.
•    Dr Patrick Cossette du Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM), Dr Jacques Michaud au Centre de recherche du Centre hospitalier de Sainte-Justine et Dr Berge Minassian du Toronto Sick Kids, visent à développer un outil pharmacogénomique pour le diagnostic des différentes formes d’épilepsie afin d’accélérer la démarche diagnostique et le choix d’une thérapie

Renseignements
Mathieu Filion
Conseiller principal, relations avec les médias
Université de Montréal
514 343-7704