Toute une expérience pour les étudiants étrangers de l’École d’hiver en orthophonie et audiologie

29 mars 2016
EOA_internationale
Hélène Boisjoly, doyenne, et Tony Leroux, directeur de l’école, accompagnés des étudiants sud-américains. Photo : Claude Gauthier

L’École d’orthophonie et d’audiologie a commencé l’année sous le signe de l’ouverture sur le monde avec la tenue de sa toute première école d’hiver qui a accueilli des étudiants du Chili, de Colombie, d’Argentine et du Brésil.

En tout et pour tout, on parle d’une quinzaine d’étudiants venus d’Amérique du Sud qui ont visité l’école du 25 au 29 janvier dernier afin de rencontrer les professeurs et d’en apprendre davantage sur les nombreuses possibilités qui y sont offertes en recherche. Ce projet aura aussi permis de valoriser des partenariats existants entre l’école et des établissements universitaires de ce continent.

Déjà, quelques-uns d’entre eux ont manifesté le désir de venir faire une maîtrise ou un doctorat en sciences biomédicales chez nous.

La bonne réputation de l’École d’orthophonie et d’audiologie et le positionnement avantageux de l’UdeM dans les grands classements internationaux contribuent grandement à attirer des étudiants d’Amérique du Sud chez nous, car ces critères sont pris en compte pour l’attribution de bourses par les gouvernements de ces pays.

Les thèmes abordés lors de cette semaine intensive ont exploité les domaines d’expertise des professeurs de l’ÉOA, soit la surdité professionnelle et la prévention des pertes auditives, la perte d’audition liée à l’âge et la stigmatisation de la perte auditive, les neurosciences de l’audition, les troubles de traitement auditif et les acouphènes.

Sur une note plus ludique, les participants ont pu goûter également aux joies de l’hiver avec une activité sociale de patinage au Vieux-Port de Montréal, une première pour la majorité d’entre eux!

Forte de ce succès, l’école renouvellera très certainement l’expérience dans le futur, notamment avec des pays d’Europe et d’Asie.

Cette activité a été pilotée par le professeur Adrian Fuente, de l’École d’orthophonie et d’audiologie et rendue possible grâce au programme Projets ponctuels d’internationalisation des formations de la Direction des affaires internationales de l’UdeM.