Un labo à la fine pointe pour le Département de microbiologie, infectiologie et immunologie

26 mai 2017
Étudiants de l’École d’optométrie et de la faculté de médecine dentaire au Laboratoire T-600

Le Département de microbiologie, infectiologie et immunologie s’est doté récemment d’équipement à la fine pointe de la technologie pour offrir à ses étudiants les meilleures conditions d’apprentissage. Grâce à une aide financière de 170 500 $ du programme MAO de la Direction des immeubles de l’Université de Montréal, le département a fait l’acquisition de 10 écrans géants, 10 écrans de protection en plexiglas, 75 microscopes binoculaires, dont 8 avec caméra, 2 unités mobiles avec caméra dont un microscope à fluorescence, 2 microscopes stéréoscopiques et un microscope inversé. L’ensemble de ces appareils est doté d’une optique impeccable et incorpore toute une série de nouvelles technologies (appareil photo numérique, connectivité WiFi, fluorescence).

« Avec cette modernisation, nous voulons maintenir notre position de chef de file dans le domaine de l’enseignement des travaux pratiques », de déclarer le directeur du département Hugo Soudeyns, qui a tenu à souligner l’excellent travail de son équipe dans ce dossier.

Un plus grand espace pour les travaux pratiques

Le laboratoire d’enseignement d’une superficie de 5 000 pi2 est le plus grand au pays et se situe au local T-600 du pavillon Roger-Gaudry. Son utilisation a connu un essor important en 2013 à la suite du démarrage du programme interfacultaire de baccalauréat spécialisé en microbiologie et immunologie. Aujourd’hui, en plus d’assurer la formation de cette nouvelle clientèle étudiante, le département dispense chaque année l’enseignement de la bactériologie, de la virologie, de la mycologie, de la parasitologie et de l’immunologie aux étudiants de médecine, de biochimie, de sciences biomédicales, de sciences biopharmaceutiques, de nutrition, d’optométrie, de médecine dentaire et de sciences biologiques pour un total de plus de 500 heures de travaux pratiques par an.

L’an dernier, 1 373 étudiants sont passés dans le laboratoire pour y effectuer des travaux pratiques dans le cadre de 15 cours différents. Les travaux pratiques forment une partie importante de la formation dispensée au Département de microbiologie, infectiologie et immunologie. Il s’agit de l’une des principales caractéristiques de ce programme de formation.

Activités du laboratoire