Changements à la direction de six départements

31 mai 2017

Le 31 mai a marqué la fin de mandat de plusieurs directeurs de départements et la faculté profite de l’occasion pour les remercier de leur travail.

« Je remercie sincèrement ces personnes qui ont donné leur temps et mis leur expérience à contribution pour le développement de la faculté et des étudiants. Je souhaite aussi la meilleure des chances aux nouveaux arrivés qui sauront certainement nous apporter une nouvelle énergie » de déclarer la doyenne Hélène Boisjoly.

Guy Lalonde, direction intérimaire du Département de médecine du 1er octobre 2016 au 31 mai 2017

Guy Lalonde n’en est pas à ses premières armes en tant que gestionnaire. En 2006, il a été nommé vice-doyen aux études médicales postdoctorales (sous le décanat de Jean-Lucien Rouleau), où il a procédé à la modernisation de plusieurs processus administratifs, à la refonte des règlements pédagogiques, ainsi qu’à l’élaboration de nombreuses politiques et procédures. Avec la détermination et la rigueur que ses collègues lui reconnaissent, il a veillé à l’avancement des dossiers lors de son bref passage à la tête du Département de médecine. L’enseignement est au cœur de son travail, M. Lalonde en fera d’ailleurs une priorité dès ses débuts en tant que cardiologue à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal en 1984, et tout au long de son parcours, tant hospitalier qu’universitaire.

François Madore, professeur titulaire et médecin néphrologue au CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, le remplacera à la tête du département.

 

Emmanuel Stip, direction du Département de psychiatrie de 2009 à 2017

Le mandat de huit ans qu’il vient d’achever lui aura permis de créer une synergie renouvelée avec l’ensemble de ses membres, anciens et nouveaux. Il a remporté de nombreux succès pendant ses mandats, dont la création de plusieurs nouvelles chaires de recherche, l’arrimage de la revue Santé mentale au Québec avec le département et l’ouverture des portes d’Haïti aux résidents et psychiatres d’ici. Ses qualités de rassembleur l’ont mené à organiser le 50e anniversaire du département, lequel fut couronné de succès.

François Lespérance, professeur titulaire et médecin psychiatre au CHUM prendra la relève de Dr Stip.

 

Jean Pelletier, direction du Département de médecine de famille et médecine d’urgence de 2009 à 2017 

Au cours de ses mandats, il a démontré un leadership remarquable pour mettre en place et accompagner les 18 unités de médecine familiale dans leur développement. Il aura été, pendant ces huit années, un réel architecte des cliniques universitaires de médecine de famille. Durant son mandat, la Chaire de la famille Blanchard pour l’enseignement et la recherche en soins palliatifs de l’Université de Montréal, dont il est le premier titulaire, a été mise sur pied.

Jean Pelletier aura également travaillé à faire valoir, avec une grande fierté, la recherche en première ligne et ses chercheurs. Les soins aux personnes âgées, la médecine communautaire, la médecine d’urgence, les soins auprès des clientèles marginalisées, le patient partenaire et l’approche interdisciplinaire sont tout autant de sujets et de domaines où le Département de médecine de famille et d’urgence s’est distingué sous sa gouverne, et continuera de le faire.

Nathalie Caire Fon, professeure adjointe et médecin de famille à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal remplacera Jean Pelletier à la tête du département.

La faculté tient aussi à féliciter Louis Gaboury qui voit son mandat renouvelé à la direction du Département de pathologie et biologie cellulaire et Natacha Trudeau, qui vient d’être confirmée à la direction de l’École d’orthophonie et d’audiologie après avoir assuré l’intérim de cette école depuis juin 2016. Félicitations également à Jean-Philippe Gratton dont la nomination à la tête du Département de pharmacologie et physiologie a également été confirmée.

×