L’effet placébo peut persister durant le sommeil

16 mai 2018

Des chercheurs de l’UdeM sont parvenus à créer, chez des personnes éveillées, un effet placébo qui s’est poursuivi au cours de leur sommeil, ouvrant la voie à de nouvelles approches thérapeutiques.

Des chercheurs de l’Université de Montréal sont parvenus à créer, chez des personnes en état d’éveil, un effet placébo qui s’est poursuivi au cours de leur sommeil, une découverte qui pourrait ouvrir la voie à de nouvelles approches pour atténuer la douleur, notamment chez les gens souffrant d’une maladie chronique.

Publiée dans la revue Progress in Neuropsychopharmacology & Biological Psychiatry, l’étude a été réalisée par cinq chercheurs de l’UdeM, soit Danièle Laverdure-Dupont et Cédric Renancio, du Département de neurosciences, Jacques Montplaisir, du Département de psychiatrie et d’addictologie, et Gilles Lavigne et Pierre Rainville, de la Faculté de médecine dentaire.

L’étude expérimentale, menée auprès de neuf adultes, consistait à instaurer un conditionnement visant à engendrer un effet placébo pour contrer une douleur provoquée par de la chaleur et à vérifier si cet effet pouvait se prolonger durant le sommeil des sujets.

Lire la suite sur UdeMNouvelles