Molécule UM171: fin des phases I et II de l’essai clinique pour le traitement de patients atteints d’un cancer du sang

27 juin 2018

La majorité de la cohorte de patients a répondu positivement à la greffe de cellules et tous seront suivis pendant une période de trois ans.

L’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal annonce aujourd’hui la fin des phases I et II de l’essai clinique destiné à tester l’efficacité de greffons traités par la molécule UM171 chez des patients atteints d’un cancer du sang.

Nommée «UM171» en l’honneur de l’Université de Montréal et première en son genre, la molécule permet de multiplier par 10 la quantité de cellules souches hématopoïétiques contenue dans une unité de sang de cordon ombilical. Elle a été découverte en 2014 par les équipes de la professeure du Département de chimie de l’UdeM Anne Marinier, chercheuse principale et directrice de la chimie médicinale à l’IRIC, et de Guy Sauvageau, professeur à la Faculté de médecine de l’UdeM, chercheur principal à l’IRIC et hématologue à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal). Cette découverte est le fruit d’une collaboration entre plusieurs équipes de l’IRIC, dont une de 42 chimistes et biologistes spécialisés en découverte de médicaments.

Lire la suite sur UdeMNouvelles