Les collations des grades 2018 soulignent l’excellence

5 juillet 2018

Les 12, 14, 18 et 21 juin 2018 se tenaient les cérémonies de collation des grades pour les étudiants de la Faculté de médecine afin de remettre les diplômes et de souligner l’excellence des étudiants. L’Université a également remis un diplôme aux 15 finissants de son tout premier programme de majeure en soins préhospitaliers d’urgence avancés au cours d’une cérémonie toute spéciale en leur honneur.

Il est possible de visionner les cérémonies en suivant les hyperliens

12 juin : Sciences de la santé
14 juin : Sciences fondamentales
18 juin : Médecine M.D.
21 juin : Médecine D.E.S.

Albums photos

Entre le 1er juin 2017 et le 31 mai 2018, la Faculté de médecine a décerné un total de 1 765 diplômes, soit 15 majeures, 537 baccalauréats, 294 M.D., 7 D.E.S.S., 450 maîtrises, 373 D.E.S. et 89 doctorats.

Les collations des grades de juin sont l’occasion de remettre les prix d’excellence aux étudiants qui se sont distingués dans le cadre de leur formation et dans des activités parallèles. On y souligne plusieurs aspects comme le dossier académique, l’engagement social et professionnel, le leadership ou la contribution à la vie étudiante. De nombreux donateurs de la Faculté de médecine étaient sur place pour remettre les prix et bourses.

12 juin – Sciences de la santé

Sara Bélanger St-André, diplômée du baccalauréat en audiologie, a reçu le Prix de l’École d’orthophonie et d’audiologie pour l’excellence de son travail dans l’ensemble du programme de baccalauréat en audiologie.

Patricia Darche, diplômée d’une maîtrise professionnelle en audiologie, a reçu le Prix d’excellence 2017, décerné par Orthophonie et Audiologie Canada, à l’étudiant pressenti pour devenir un excellent professionnel qui contribuera au développement et à la croissance de l’orthophonie ou de l’audiologie.

Noémie Charbonneau, diplômée d’un baccalauréat en orthophonie, a reçu le Prix de l’École d’orthophonie et d’audiologie pour l’excellence de son travail dans l’ensemble du programme de baccalauréat en orthophonie.

Sophie Daigle, diplômée d’une maîtrise professionnelle en orthophonie, profil avec travail dirigé, a reçu le Prix Michèle Bergeron 2017, décerné par l’École d’orthophonie et d’audiologie, qui vise à reconnaître un étudiant dont le travail de fin d’études a abordé de façon originale une question ayant des retombées pour la pratique orthophonique.

Wadad El Hashash, diplômée d’une maîtrise professionnelle en orthophonie, a reçu le Prix Cardozo-Coderre 2017, décerné par l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec, qui vise à reconnaître, chez un étudiant finissant en orthophonie d’une université québécoise, l’engagement social et professionnel.

Sarah Bonin, diplômée d’un baccalauréat en nutrition, a reçu le Prix de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec pour son succès académique, ses qualités personnelles et son potentiel pour la profession de diététiste/nutritionniste. Elle a remporté également le Prix Rachel Beaudoin pour l’excellence dans l’ensemble du programme de nutrition.

Caroline Champoux, diplômée d’un baccalauréat en nutrition, a reçu le Prix Gabi B. Reaidi pour l’excellence en nutrition publique dans l’ensemble du programme de baccalauréat. Elle a aussi remporté le Prix du Département de nutrition pour l’excellence en gestion des services alimentaires.

Audrey-Anne Desjardins et Myreille Hébert, toutes deux diplômées d’un baccalauréat en nutrition, ont reçu une Bourse d’encouragement aux Études supérieures

Émilie Lacaille, diplômée d’un baccalauréat en nutrition, a reçu le Prix Hélène Laurendeau pour récompenser un étudiant ayant des aptitudes dans le domaine de la vulgarisation scientifique en nutrition.

Karine Paiement, diplômée d’un baccalauréat en nutrition, a reçu le Prix des Producteurs laitiers du Canada attribué à un étudiant en nutrition pour reconnaître les réalisations et les qualités de meneur auprès de ses pairs. Il récompense un étudiant pour l’excellence de son travail, son engagement au sein du département et son intention de poursuivre ses études au 2e cycle.

Christine Cambron-Asselin, diplômée d’une maîtrise en ergothérapie, a reçu le Prix de la Relève attribué à un étudiant pour l’excellence de son projet d’intégration, son leadership, son engagement et son implication dans le programme.

Martine Houde, diplômée d’une maîtrise en ergothérapie, a reçu le Prix Motion Composites attribué à l’étudiant qui s’est démarqué par son leadership et son rendement académique dans les cours de mobilité et de technologie.

Marianne Abou Jaoudé, diplômée d’une maîtrise en ergothérapie, a reçu le Prix Andrée Forget attribué à l’étudiant pour son engagement en réadaptation à base communautaire et son rendement académique dans les cours de gestion et promotion en santé, et pratique communautaire.

Rhode Esther Joseph, diplômée d’une maîtrise en ergothérapie, a reçu le Prix Ergothérapie de la maison à l’école attribué à l’étudiant pour l’excellence de son rendement académique dans l’ensemble des cours et stages en pédiatrie.

Valérie Locas, diplômée d’une maîtrise en ergothérapie, a reçu le Prix de l’Association canadienne d’ergothérapie pour l’excellence dans l’ensemble de son rendement académique.

Jessica Mitsou, diplômée d’une maîtrise en ergothérapie, a reçu le Prix de l’Ordre des ergothérapeutes du Québec pour sa distinction particulière dans l’ensemble de ses stages cliniques.

Jasmine Arel, diplômée d’une maîtrise en physiothérapie, a reçu le Prix de l’Association canadienne de physiothérapie pour l’excellence dans l’ensemble de ses études en physiothérapie.

Anik Bélanger, diplômée d’une maîtrise en physiothérapie, a reçu la Bourse Action Sport Physio, octroyée à un étudiant pour sa réussite scolaire dans un contexte de sport-études ou d’implication auprès d’équipes sportives.

Andréanne Bergeron, diplômée d’une maîtrise en physiothérapie, a reçu le Prix d’excellence en cardiorespiratoire de l’Association canadienne de physiothérapie octroyé à un étudiant qui s’est démarqué dans ce domaine au niveau théorique et clinique et qui a un intérêt spécial pour ce secteur de pratique.

Émilie Bigras et Philippe Dessaules-Goudezeune, tous deux diplômés d’une maîtrise en physiothérapie, ont reçu le Prix Martine-Chabot attribué à un étudiant qui a démontré détermination, courage et ténacité dans la poursuite de ses études.

Marie-Hélène Cummins, diplômée d’une maîtrise en physiothérapie, a reçu le Prix de l’Académie canadienne de thérapie manuelle en physiothérapie, accordé à l’étudiant qui s’est démarqué au cours de thérapie manuelle.

Thomas Morse, diplômé d’une maîtrise en physiothérapie, a reçu le Prix d’excellence en leadership de l’Association canadienne de physiothérapie visant à reconnaître un étudiant qui démontre des qualités de leadership exceptionnelles pour la promotion de la profession de physiothérapeute.

Philippe Ouellet, diplômé d’une maîtrise en physiothérapie, a reçu le Prix de l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec pour l’excellence démontrée lors de ses stages cliniques. Il a également remporté le Prix Françoise Savard-Goulet octroyé à l’étudiant qui, au cours de ses études, a démontré des qualités de leadership auprès de ses collègues.

14 juin – Sciences fondamentales

Imanne El Maâchi, diplômée d’un baccalauréat en biochimie et médecine moléculaire, a reçu le Prix du meilleur rendement académique de son programme.

Caroline Lapierre, diplômée d’un baccalauréat en biochimie et médecine moléculaire, a reçu le Prix remis à l’étudiant qui s’est le plus démarqué en tant que chercheur en émergence dans cette discipline.

Catherine Vandal, diplômée d’un baccalauréat en microbiologie et immunologie, a reçu le Prix Léo G. Mathieu pour le meilleur rendement académique de son programme. 

Sirin Chami, diplômée d’un baccalauréat en neurosciences, a reçu le Prix Yves Lamarre pour l’étudiant qui s’est démarqué en tant que chercheur en émergence tout en maintenant une très bonne performance académique dans son programme.

Alexandre Lebel, diplômé d’un baccalauréat en neurosciences, a reçu le Prix Vincent Castellucci pour l’implication de l’étudiant dans les activités de la communauté universitaire et/ou de la communauté au sens large tout en maintenant une très bonne performance académique dans son programme.

Pierre-Gabriel Roy, diplômé d’un baccalauréat en neurosciences, a reçu le Prix Jean-Pierre Cordeau pour l’excellence de la performance académique au cours de ses trois années de baccalauréat.

Laurie Pruneau, diplômée d’un baccalauréat en sciences biomédicales, a reçu le Prix Laurence-Jacob-Roy soulignant l’excellence du dossier académique dans son programme et l’implication sociale et communautaire.

Alexis Ricard, diplômé d’un baccalauréat en sciences biomédicales, a reçu le Prix du meilleur rendement académique de son programme.

Prix d’excellence en enseignement

André Gougoux, professeur titulaire au Département de médecine et au Département de pharmacologie et physiologie, a reçu le Prix d’excellence en enseignement au baccalauréat en sciences biomédicales remis au meilleur professeur en 1re et en 2e année du programme.

Nicolas Chomont, professeur agrégé au Département de microbiologie, infectiologie et immunologie, a reçu le Prix d’excellence en enseignement au baccalauréat en microbiologie et immunologie remis au meilleur professeur du programme.

18 juin : Doctorat de premier cycle (M.D.)

Véronique Beaulieu, diplômée d’un doctorat en médecine, a reçu le Prix Merck Canada pour l’excellence dans l’ensemble des études médicales.

Feriel Boumedien, diplômée d’un doctorat en médecine, a reçu le Prix E.D. Sherman pour l’excellence dans le stage de gériatrie.

Zoé Garceau-Tremblay, diplômée d’un doctorat en médecine, a reçu le Prix B.G. Bourgeois pour s’être classée deuxième dans le stage de chirurgie.

Virginie Labossière, diplômée d’un doctorat en médecine, a reçu le Prix Charles Weisberg pour l’excellence dans le stage d’obstétrique-gynécologie.

Léamarie Meloche-Dumas, diplômée d’un doctorat en médecine, a reçu le Prix E.P. Lachapelle pour l’excellence de ses compétences cliniques dans l’ensemble de l’externat. Elle a remporté également le Prix Télesphore-Parizeau pour l’excellence dans le stage de chirurgie.

Gabrielle Plante, diplômée d’un doctorat en médecine, a reçu le Prix Rodolphe Boulet pour l’excellence de ses compétences cliniques dans l’ensemble de l’externat. Elle a aussi reçu le Prix du CHU Sainte-Justine pour l’excellence dans le stage de pédiatrie.

Alexia Trottier, diplômée d’un doctorat en médecine, a reçu le Prix Merck Canada pour s’être classée première dans l’ensemble de l’externat.

Prix d’excellence en enseignement

Christian Lavallée, professeur agrégé de clinique au Département de microbiologie, infectiologie et immunologie, a reçu le Prix des années précliniques reconnaissant un professeur qui s’est distingué pour l’excellence de son enseignement auprès des étudiants de 1re et de 2e année.

Marianne Lepage-Saucier, professeure adjointe de clinique au Département de radiologie, radio-oncologie et médecine nucléaire, a reçu le Prix Wilbrod-Bonin reconnaissant un professeur qui s’est distingué pour l’excellence de son enseignement.

21 juin – Études médicales postdoctorales (diplôme d’études spécialisées)

Martin Andres Aguilar, diplômé en cardiologie, a reçu la Bourse de surspécialisation clinique, visant à encourager les résidents cliniciens à acquérir une surspécialisation à l’extérieur du pays pour approfondir des approches cliniques spécifiques.

Gabrielle Gour-Provençal, diplômée en médecine physique et réadaptation, Frédéric Racicot, diplômé en neurochirurgie et Sarah-Émilie Racine-Hamel, diplômée en santé publique et médecine préventive, ont reçu des Bourses de la Financière des professionnels, soulignant la progression constante vers l’excellence académique et la participation du résident à l’essor de la vie étudiante.

Malek Meskawi, diplômé en urologie, a reçu la Bourse Perras, Cholette et Cholette, visant à encourager les médecins résidents et les étudiants au doctorat à approfondir leurs connaissances en recherche dans leur domaine de surspécialisation.