Dre Line Chevrette : un hommage rendu à une femme d’exception

12 février 2019
Sur la photo, de gauche à droite : Dres Marie-Carole Boucher, professeure agrégée de clinique, Isabelle Hardy, directrice, Département d’ophtalmologie, Line Chevrette, ophtalmologiste pédiatrique retraitée et Hélène Boisjoly, doyenne, Faculté de médecine.

Étaient également présents : M. Christian Baron, vice-doyen recherche et développement et Dre Farida Cheriet, professeure titulaire au Département de génie informatique et génie logiciel, Polytechnique Montréal.

C’est avec grand plaisir que la Faculté de médecine a reçu l’ophtalmologiste pédiatrique retraitée du CHU Sainte-Justine, la Dre Line Chevrette, pour souligner son soutien et la création du Fonds Line Chevrette pour la recherche en ophtalmologie, le 19 décembre dernier au Salon des professeurs du pavillon Roger-Gaudry.

La doyenne de la Faculté de médecine, Dre Hélène Boisjoly, a profité de la rencontre pour remercier personnellement Dre Chevrette pour son don testamentaire d’un million de dollars qui s’inscrit dans sa volonté de soutenir l’avenir de la recherche au Département d’ophtalmologie de l’Université de Montréal.

Le legs généreux de Line Chevrette bénéficiera notamment à Dre Marie-Carole Boucher, chercheuse au Département d’ophtalmologie, qui s’intéresse particulièrement à l’intégration de l’intelligence artificielle au service du dépistage de la rétinopathie diabétique.

Rassemblant une poignée d’acteurs du milieu, cette rencontre intime visait également à souligner la carrière de Dre Chevrette. Véritable pionnière dans son domaine, elle devient au début des années 60 la toute première femme au Canada surspécialisée en ophtalmologie, en plus d’être l’auteure d’une quinzaine de publications scientifiques dans des revues prestigieuses, telles que Ophthalmology, American Journal of Ophthalmology et American Journal of Human Genetics.

Durant ses 40 ans de pratique, Line Chevrette aura marqué de nombreux petits patients qui se souviendront de son approche rassurante, douce et maternelle.

La Faculté de médecine réitère sa gratitude envers cette femme investie et inspirante.