Une nouvelle technique d’imagerie révèle des vulnérabilités inédites du VIH

10 avril 2019
Crédit : Getty

Imaginez que le VIH est une boîte de conserve hermétique : si vous l’ouvrez, que trouverez-vous à l’intérieur? Une équipe internationale menée par des chercheurs du Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM), de l’Université Tufts et de l’Université de Melbourne pense le savoir. Pour la première fois, ils ont visualisé à quoi ressemblait la «boîte ouverte» du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), révélant une forme de virus auparavant inconnue et une image très détaillée des vulnérabilités du virus.

Publiée le 10 avril dans le journal Cell Host & Microbe, cette percée majeure a été rendue possible grâce à l’utilisation d’un «ouvre-boîte» moléculaire qui expose des parties de l’enveloppe virale pouvant être ciblées par des anticorps.

«La détermination de la nouvelle forme de l’enveloppe virale met au jour des détails uniques sur la vulnérabilité du VIH qui pourraient être utiles dans des stratégies d’éradication», dit Andrés Finzi, l’un des principaux auteurs de l’étude, chercheur au CRCHUM et professeur au Département de microbiologie, infectiologie et immunologie de l’Université de Montréal. Il ajoute que «cela ouvre de nouvelles voies dans la lutte contre ce virus mortel».

Lire la suite