COVID-19 : l’équipe de Michael Tyers se mobilise

6 avril 2020

Dans le contexte de la pandémie mondiale, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) participe solidairement au mouvement de recherche internationale pour contrer ce fléau.

À cet effet, l’institut vient d’annoncer l’engagement officiel de l’équipe de Michael Tyers, professeur titulaire au Département de médecine et chercheur principal à l’Unité de recherche en biologie des systèmes et biologie synthétique de l’IRIC.

En collaboration avec les équipes de Gerard Wright et Matthew Miller, tous deux chercheurs principaux à l’Université McMaster, le laboratoire de Michael Tyers a pour mandat d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques pour mieux traiter les patients atteints de la COVID-19. Ce projet inclut aussi la collaboration du laboratoire d’Anne Marinier, chercheuse principale et directrice de la chimie médicinale à l’IRIC, et implique l’Unité de découverte de médicaments qu’elle dirige.

Plus concrètement, les équipes feront appel à leurs différentes expertises : en génomique fonctionnelle, en ce qui concerne le criblage fondé sur CRISPR, en virologie, ainsi qu’en découverte de médicaments, le tout, pour identifier rapidement des composés thérapeutiques candidats contre la COVID-19.

Si ces recherches s’avèrent prometteuses, celles-ci pourraient également nous permettre de développer des thérapies plus efficaces contre les nouvelles maladies associées aux coronavirus qui pourraient survenir dans l’avenir.

Au courant des prochains mois, certains des chercheurs et chercheuses de l’institut, de concert avec leurs différentes équipes, seront appelés à contribuer à la recherche sur la COVID-19. L’utilisation des différentes plateformes de l’Institut contribuera à façonner de nouvelles avenues de recherche et mettre de l’avant des solutions créatives et prometteuses.