Trois chercheuses reçoivent des subventions d’engagement partenarial du CRSH

16 mars 2021

Trois chercheuses de la faculté ont reçu des subventions d’engagement partenarial du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH). Ces subventions offrent un financement opportun à court terme pour des activités de recherche menées en partenariat, et ce, afin d’éclairer la prise de décisions au sein d’un seul organisme du secteur public, privé ou sans but lucratif.

Projet d’Ingrid Verduyckt

Titre : Art-thérapie et réadaptation: une perspective transdisciplinaire

Ce projet est motivé par une demande du Musée des Beaux-Arts de Montréal (MBAM) qui souhaite étudier les retombées du groupe « Intégration Musée Art-thérapie Jeunes adultes » (IMAJ). Ce groupe a été développé en 2015 sur un modèle de co-construction impliquant des intervenants en art-thérapie, en éducation muséale, en réadaptation, et des jeunes adultes vivant avec un trouble de la communication. IMAJ offre des activités art-thérapeutiques à ces jeunes afin de les soutenir dans le développement de leur autonomie et de leur communication, à travers la création artistique.

Le MBAM souhaite mieux comprendre les retombées du groupe IMAJ, et les mécanismes fonctionnels de cette approche novatrice incluant des pratiques basées sur des savoirs, des compétences et une compréhension du monde propres à des champs d’exercice divers. Pour ce faire, l’équipe de recherche souhaite adopter un regard transdisciplinaire et inclusif impliquant la participation horizontale de participants d’IMAJ, d’intervenants et fondateurs d’IMAJ et de chercheurs des domaines de la réadaptation et de l’art-thérapie.

Projet de Diana Zidarov

Titre : Évaluer les besoins des canadiens qui ont subi une amputation : construire les fondations d’une action communautaire

L’amputation d’un membre est un événement qui peut avoir un impact important sur la vie de la personne. Elle peut avoir des répercussions négatives sur la santé physique, mentale, le bien-être de la personne et ultimement sur sa qualité de vie. Les personnes ayant subi une amputation peuvent éprouver des problèmes de mobilité, une réduction de leurs activités de tous les jours liées au travail, à la vie familiale ou à la pratique de loisirs ainsi que de faibles niveaux d’activité physique et des limitations dans la participation communautaire et sociale.

La Coalition des amputés du Canada (CAC) est un organisme sans but lucratif qui a été créé pour améliorer la qualité de vie des personnes amputées vivant dans la communauté en leur offrant des formations et des opportunités de développer différentes compétences et leur capacité d’adaptation afin de favoriser un sentiment d’appartenance, renforcer les liens dans la communauté et augmenter leur confiance dans leurs capacités. Ce projet de recherche propose un partenariat entre la CAC et des chercheurs afin de mener une évaluation des besoins des personnes amputées vivant dans la communauté et de co-développer un plan d’action comprenant des solutions concrètes et viables pour répondre aux besoins les plus importants en matière de soins sociaux des personnes ayant subi une amputation.

Projet de Marie Laberge

Titre : Perspectives interdisciplinaires sur la prise en compte du sexe et du genre en santé au travail : rayonnement des travaux québécois au congrès de l’International Ergonomics Association

Ce projet vise l’organisation de quatre symposiums au congrès de l’International Ergonomics Association (IEA) qui se tiendra en virtuel au mois de juin 2021 sous le thème ‘Human Factors and Ergonomics in a connected world/L’ergonomie 4.0’. Le projet comprend également l’édition d’un numéro spécial dans une revue spécialisée en ergonomie intégrant les meilleures communications qui seront présentées lors de la conférence. Je serai l’éditrice invitée et je coordonnerai le processus d’appel de contribution, de révision par les pairs et de publication.