Le Groupe de recherche du CPASS reçoit une subvention du FRQSC

7 mai 2021

Félicitations au Groupe de recherche du Centre de pédagogie appliquée aux sciences de la santé (CPASS) qui a reçu une bourse dans le cadre du programme Soutien aux équipes de recherche du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC), pour leur projet intitulé « Le développement et l’évaluation des compétences dans les programmes de formation des sciences de la santé : l’apport de l’apprentissage expérientiel et les approches novatrices en mesure et évaluation ».

Le docteur Ahmed Moussa, directeur du CPASS

Description du projet

La formation par compétences s’est largement imposée pour instruire et évaluer la prochaine génération de professionnels de la santé. Le défi majeur des programmes de formation de ces professionnels repose sur les activités éducatives ayant le potentiel de développer les compétences nécessaires pour assurer des soins de meilleure qualité à la population.

Il est attendu que les professionnels de la santé soient des experts de leur discipline tout en démontrant également des aptitudes comportementales (savoir agir) et des attitudes interactionnelles (savoir-être) qui favorisent l’engagement, la collaboration et la communication entre les parties prenantes des soins, incluant les patients et leurs proches.

Aujourd’hui, nous découvrons graduellement l’apport jusque-là méconnu de l’apprentissage expérientiel comme source de développement de la compétence. Cette découverte favorise une pédagogie active basée sur des activités dans lesquelles les étudiants apprennent en agissant dans des situations professionnelles authentiques. La pédagogie des sciences de la santé basée sur une approche par compétences est actuellement confrontée à des questions fondamentales en lien avec les manières dont 1) les compétences se développent, et 2) on en évalue le développement. En effet, les stratégies et outils d’évaluation posent de réels problèmes de validité.

Or, les résultats des évaluations mènent à des décisions majeures entourant l’admission, l’accompagnement en cours de formation, la diplomation, le permis d’exercice et l’obtention d’un emploi. Ils permettent également de juger de la qualité des programmes de formation. Compte tenu des enjeux élevés de l’évaluation, il est essentiel d’étudier en profondeur les méthodes d’évaluation et de mesure des compétences et de les faire évoluer afin d’assurer la qualité des processus de sélection des candidats, de suivre le cheminement des apprenants et ultimement de faire évoluer les programmes de formation.