Trois professeurs de la faculté décorés de l’Ordre national du Québec

27 juillet 2021

Plusieurs membres de la communauté facultaire ont été décorés de l’Ordre national du Québec au cours d’une cérémonie virtuelle se tenant le 22 juin. Créée en 1984, cette distinction honore les personnes ayant participé à l’évolution et au rayonnement du Québec, que ce soit par leurs réalisations, leur engagement ou leurs idéaux, et qui ont laissé une empreinte dans l’imaginaire québécois.

Recommandées au premier ministre par le Conseil de l’Ordre national du Québec à la suite d’un appel de candidatures, les nominations ont été officialisées par décret gouvernemental le 11 mai. Les récipiendaires se sont vus remettre l’un des trois insignes de l’Ordre, soit grand officier, officier et chevalier, selon le degré et l’ampleur de leurs contributions.

Insigne d’officier

Recteur de l’UdeM de 2010 à 2020, Guy Breton a fortement contribué à l’essor et à la reconnaissance à l’échelle internationale de l’établissement. Très actif dans le domaine de la philanthropie, il a réussi à établir un record dans le milieu universitaire grâce à la campagne de financement Campus Montréal, où 601 M$ ont été amassés de 2012 à 2017. Il a aussi été à la tête du projet d’aménagement du Complexe des sciences et du campus MIL, projet de développement de l’UdeM le plus important depuis la construction du campus de la montagne dans les années 40. Radiologiste de formation, il a joué un rôle déterminant dans la planification et l’édification du Centre hospitalier de l’Université de Montréal. Reconnu comme un gestionnaire visionnaire et audacieux, il a occupé plusieurs postes de direction à l’UdeM, dont ceux de directeur du Département de radiologie, radio-oncologie et médecine nucléaire, de vice-doyen à la Faculté de médecine et de vice-recteur exécutif. Il a également reçu de nombreux prix, tels que le prix Albert-Jutras de la Société de radiologie du Québec en 2009, le prix Personnalité SRQ/ARQ de ces deux sociétés (Société de radiologie du Québec et Association des radiologistes du Québec) en 2011 et le prix d’excellence pour une carrière éminente de l’Association canadienne des radiologistes en 2020.

Professeur honoraire à la Faculté de médecine, Renaldo Battista est un pionnier de l’évaluation des technologies de la santé. Durant sa carrière, il s’est spécialisé dans l’intégration des services préventifs à la pratique clinique, l’élaboration et l’implantation de lignes directrices en pratique clinique ainsi que l’évaluation des technologies de la santé. Titulaire d’une maîtrise en santé publique et d’un doctorat en politiques et gestion de la santé de l’Université Harvard, il a occupé de nombreux postes de direction. Il a agi à titre de directeur scientifique du Fonds de recherche du Québec – Santé de 2012 à 2017, a été président du Conseil d’évaluation des technologies de la santé du Québec de 1994 à 2000, puis président-directeur général de l’Agence d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé de 2000 à 2004. Il est aujourd’hui directeur général de l’Oncopole, un pôle de recherche, de développement et d’investissement visant à accélérer la lutte contre le cancer, qu’il a également contribué à créer.

Insigne de chevalier

Louise Caouette-Laberge est chirurgienne plasticienne pédiatrique au CHU Sainte-Justine et professeure émérite du Département de chirurgie. Engagée dans la communauté, elle a participé à 39 missions humanitaires en tant que chirurgienne bénévole. Elle a également cofondé, en 2006, Mission sourires d’Afrique, un organisme humanitaire composé d’une quarantaine de bénévoles permettant d’opérer gratuitement des enfants nés avec une fente labiopalatine et d’enseigner les techniques chirurgicales pour les corriger à travers le monde. Reconnue au Canada et à l’échelle internationale, elle a reçu de nombreux prix autant pour ses réalisations éducatives que pour son engagement social auprès des enfants d’ici et d’ailleurs. Auteure de plus de 200 communications et publications scientifiques dans le domaine de la chirurgie plastique chez l’enfant, elle a été invitée à plusieurs reprises au Canada et à l’étranger pour donner des conférences sur ce thème.