Yves Brun, Christopher Rudd et Dahlia Kairy feront leur entrée à la Société royale du Canada

9 septembre 2021

La Société royale du Canada (SRC) a publié sa liste des personnes nouvellement admises en son sein pour l’année 2021, parmi lesquelles figurent Yves Brun, professeur titulaire au Département de microbiologie, infectiologie et immunologie, et Christopher Rudd, professeur titulaire au Département de médecine et spécialités médicales. Élus par leurs pairs, les membres sont reconnus pour leurs contributions exemplaires à la société canadienne, que ce soit sur le plan scientifique ou artistique.

Yves Brun est un leader international en microbiologie. Ses méthodes ont révolutionné l’étude de la synthèse de la paroi cellulaire bactérienne et de l’adhésion aux surface. Sa combinaison d’informations phylogénétiques et de techniques de pointe en biologie cellulaire a révolutionné notre compréhension de la synthèse de la paroi cellulaire et a placé la morphologie comparative classique sur une base moléculaire solide. Ses recherches multidisciplinaires ont joué un rôle de premier plan dans la compréhension des structures adhésives bactériennes, de la détection de surface, et des mécanismes d’adhésion et de formation de biofilms.

Christopher Rudd est un immunologiste de renommée internationale qui a découvert comment les cellules T du système immunitaire sont activées pour répondre aux infections et à l’immunologie du cancer. Il a découvert que les cellules T sont activées par une cascade de phosphorylation impliquant des kinases spécifiques et des complexes adaptateurs. Il a occupé des postes de professeur aux universités de Harvard et de Cambridge avant de revenir au Canada. Il a remporté de nombreux prix internationaux et ses travaux ont jeté les bases des thérapies immunitaires actuelles contre le cancer, notamment la thérapie par récepteur d’antigène chimérique (CAR).


La SRC a également annoncé ceux qui feront leur entrée au Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science. Dahlia Kairy, professeure agrégée à l’École de réadaptation, fait partie du lot. Élus pour une période de sept ans, les membres doivent faire preuve d’excellence dans leur domaine et être au début de leur carrière.

La recherche interdisciplinaire et intersectorielle de Dahlia Kairy sur les technologies novatrices et accessibles comme la téléréadaptation et la réalité virtuelle, a été intégrée dans la pratique clinique et a amélioré la santé et le bien-être des personnes souffrant d’un handicap. Les approches collaboratives et innovantes à la recherche qui font partie intégrante de son travail sont essentielles pour assurer que les innovations éthiques répondant aux besoins des patients soient développées, adoptées par les cliniciens et rendues accessibles à tous les Canadiens.

Cliquez ICI pour connaître les autres nominations de l’Université de Montréal.

En savoir plus sur la Société royale du Canada