Une nouvelle année qui débute et qui promet de grands défis!

2 février 2015
helene_boisjoly-300x176
Hélène Boisjoly

Cet automne, la communauté des professionnels de la santé a vécu plusieurs bouleversements. Après le projet de loi 10 modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux, notamment par l’abolition des agences régionales, est venu s’ajouter le nouveau projet de loi 20 édictant la Loi favorisant l’accès aux services de médecine de famille et de médecine spécialisée et modifiant diverses dispositions législatives en matière de procréation assistée.

Plusieurs d’entre vous avez manifesté votre indignation et vos inquiétudes quant aux conséquences que ces changements pourraient avoir sur la recherche, sur l’enseignement et sur les soins que nous prodiguons aux patients.

Ces derniers mois, toute l’équipe de direction de votre faculté s’est donc mobilisée pour faire entendre votre voix au sein des instances concernées. Nous avons travaillé de manière continue et concertée avec la direction de l’UdeM, les directions départementales et les directions des milieux de santé de notre RUIS pour que la loi qui découlera de ce projet de loi 10 nous permette de continuer à assurer pleinement notre mission d’enseignement et de recherche.

Le RUIS de l’UdeM a mené la rédaction du mémoire présenté par les quatre RUIS du Québec à la commission parlementaire. La direction facultaire a aussi été très active au chapitre de ses recommandations pour influencer le découpage des futurs CIUSS de l’île de Montréal afin de nous permettre d’exercer notre mission le plus efficacement possible.

C’est d’ailleurs dans ce contexte que j’ai présenté, avec le recteur et le doyen de la Faculté des arts et des sciences de l’UdeM, un mémoire à la commission parlementaire le 6 novembre dernier ; une intervention qui a porté fruit puisque plusieurs de vos préoccupations ont été entendues par le ministre de la Santé et des Services sociaux et ont été incluses dans le projet de loi 10 amendé.

Nous travaillons maintenant sur le projet de loi 20 et je suis persuadée que c’est en nous concertant que nous réussirons à préserver nos acquis, la qualité des soins et la qualité de nos programmes de formation. C’est selon moi la seule façon d’être entendus et de nous assurer que l’accès aux services de médecine de famille et de médecine spécialisée s’améliore et s’effectue dans des conditions optimales pour tous.

L’automne a aussi été témoin de nouvelles coupes budgétaires imposées à notre Université pour 2014-2015 et cela nous amène de nouveaux défis. Malgré tout, la direction et les départements continuent à être créatifs et rigoureux pour vous offrir des milieux d’enseignement et de recherche stimulants et de qualité mondiale.

2014: année de succès

Les nombreux succès de nos professeurs, chercheurs et étudiants en recherche, en enseignement et d’autres domaines connexes qui alimentent notre site des nouvelles quotidiennement nous confirment que l’excellence et l’engagement sont des valeurs qui sont bien ancrées au sein de notre communauté. Encore récemment, nous apprenions que Jean Claude Tardif était nommé membre de l’Ordre du Canada et Guy Sauvageau était élu Personnalité de l’année de La Presse.

En 2014, nous avons célébré plusieurs anniversaires :

2014 a aussi été marquée par l’ouverture du CRCHUM sur un nouveau site. Ces événements sont de belles occasions de souligner tous nos accomplissements qui, sans votre passion, votre talent et votre dévouement, n’auraient été possibles.

L’année 2015 marquera la fin d’un premier mandat pour l’équipe de direction de la faculté. Outre le suivi des récentes visites d’agréments et la préparation des prochaines, la faculté élaborera un plan directeur des espaces dans les pavillons du campus et mettra en place un nouveau portail pour les stages. Plusieurs autres projets d’envergure nous occuperont et nous vous tiendrons au courant de leur évolution.

En ce début de la nouvelle année, je tiens personnellement à vous souhaiter bonheur, santé et sérénité.

Hélène Boisjoly
Doyenne