Mot de la doyenne : La santé mondiale à l’ordre du jour au WHS

25 mai 2017
Hélène Boisjoly

Les 8 et 9 mai derniers, j’ai eu le plaisir d’accueillir nos collègues de l’Alliance M8 ainsi que 700 participants pour la rencontre régionale du World Health Summit qui se tenait pour la première fois en Amérique du Nord. Cet événement prestigieux que j’avais l’honneur de présider a réuni des chercheurs de partout provenant autant des sciences fondamentales, de la médecine, de la santé publique, des sciences de la santé, de l’urbanisme, que des professionnels et des enseignants qui œuvrent sur le terrain.

Ce grand rendez-vous de la santé mondiale a aussi été une occasion unique pour les chercheurs d’avoir des échanges constructifs avec les représentants de la société civile et de l’industrie. Les étudiants, qui représentent la relève en santé, étaient aussi présents en grand nombre. Étant eux-mêmes passionnés pour les enjeux mondiaux en santé et de plus en plus mobiles, ils ont contribué de façon remarquable aux discussions et au débat. Une session complète et fort populaire portant sur le curriculum en médecine était d’ailleurs entièrement organisée par eux.

Lors de ces deux journées, nous avons eu la chance d’entendre près de 90 conférenciers de grande réputation qui sont venus nous parler des grands enjeux en santé dans les sociétés pluralistes. L’interdisciplinarité, la communication, le partage des connaissances de même que l’implication et le respect du patient dans la prise de décision étaient à l’ordre du jour.

Dans un contexte de sociétés pluralistes, plusieurs ont fait un plaidoyer convaincant sur l’importance pour les professionnels de la santé de connaître et respecter le parcours, les origines, les usages et la réalité du patient ainsi que son milieu de vie pour mieux adapter les soins de santé et avoir des résultats optimaux. Dans un pays comme le nôtre, composé de peuples autochtones et d’immigrants, ce sommet nous a permis d’avoir une conversation sur la santé et le vivre ensemble, une « conversation d’actions » qui s’est conclue avec la lecture de la déclaration de la M8 Alliance annonçant 12 actions prioritaires pour améliorer la santé et les soins dans le monde.

Notre communauté peut être très fière de cet événement qui a été une magnifique vitrine pour notre Université et nos brillants chercheurs. Nous pouvons dire avec fierté que c’est mission accomplie!

Puisque je parle de succès, je m’en voudrais de ne pas vous mentionner deux excellentes nouvelles qui nous sont parvenues récemment, celle nous annonçant que nos étudiants en médecine se sont classés premiers au pays à l’examen du Conseil médical du Canada et celle venant nous confirmer que le programme de continuum baccalauréat-maîtrise en physiothérapie a obtenu son agrément complet pour sept ans. Bravo à tous pour ces grands accomplissements!

Les mois de mai et de juin sont aussi synonymes pour nous de grands moments de joie et d’émotions lors des collations de grades. Cette année, ce sont ni plus ni moins que 1 700 étudiants qui obtiendront leur diplôme. Félicitations à tous!

Je vous souhaite de profiter de l’été pour vous reposer et faire le plein d’énergie.

Bon été à tous!