Quand prendre du recul permet d’être un meilleur soignant

11 juin 2018

J’aime beaucoup juin. Il signe l’éclosion d’une nature entrant pleinement dans la saison estivale. Enfant, le mois de juin rimait pour moi avec les vacances, avec la liberté de jouer. Encore aujourd’hui, cette période de l’année est synonyme d’une grande effervescence. Dans les prochaines semaines, j’aurai le privilège de remettre à des centaines d’étudiants un précieux parchemin, symbole de longues années de travail à parfaire connaissances, compétences et savoir-être.

Durant l’intense période de vie que représentent les études, l’acquisition de connaissances approfondies, essentielles à la pratique d’une discipline, se trouve au cœur du quotidien. Le rythme frénétique des cours, des stages, des laboratoires et des examens oblige souvent la mise de côté de passions qui ponctuaient les années préuniversitaires de nombre d’étudiants. À tous nos étudiants et nos diplômés, je souhaite cet été de savourer ces passions ou de renouer avec elles.

Notre quotidien de professionnel et de scientifique de la santé est ponctué de problèmes complexes à résoudre. La société s’attend à ce que chaque décision professionnelle et scientifique se prenne de façon diligente et précise. Le patient s’attend bien sûr à ce que nous comprenions ce qu’il vit. Cette capacité à bien servir la société et les patients advient, me semble-t-il, lorsque l’érudition côtoie la sagesse. Pour réussir cette précieuse cohabitation, et ainsi être des professionnels et chercheurs inspirants, nos passions artistiques, sportives ou sociales peuvent aider.

Les moments passés à créer, bouger, écouter une pièce musicale ou admirer un paysage du haut d’une montagne nous offrent des temps de réflexion bénéfiques, notamment lorsque la complexité et l’incertitude défient notre jugement. Sciences et humanité peuvent en nous ne faire qu’un si nous les cultivons toutes deux. Et puis, il semble que savoir se poser et prendre du recul permettent aussi de tendre vers le plein accomplissement.

Sur cette note, je souhaite à tous un été rempli de beaux moments!

Hélène Boisjoly