Hélène Boisjoly, nouvelle ambassadrice à l’UdS

17 mai 2022
M. Éric Lavallée, associé, agent de marques de commerce et avocat chez Lavery, Pre Jocelyne Faucher, secrétaire générale et vice-rectrice à la vie étudiante et Pr Dominique Dorion, doyen de la Faculté de médecine et des sciences de la santé Photo : Simon Rancourt, collaborateur

La professeure titulaire en ophtalmologie et doyenne sortante de la Faculté de médecine de l’UdeM, Hélène Boisjoly, est nommée ambassadrice de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke.

L’étoile d’Hélène Boisjoly a brillé sous une constellation d’éloges soulignant sa prolifique carrière lors du 23e Gala du rayonnement des diplômées et diplômés de l’UdS, qui s’est tenu le 28 avril.

Il faut dire que la nouvelle ambassadrice de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke, elle-même diplômée de cet établissement en médecine et en ophtalmologie, fait figure de pionnière à maints égards et cumule les exploits.

Éloge d’une première

Première ophtalmologiste chercheuse boursière du Fonds de recherche du Québec–Santé (1986-2002), elle est la première femme à diriger un département universitaire d’ophtalmologie au Canada (2000-2008). Professeure titulaire depuis 1998 au Département d’ophtalmologie de l’Université de Montréal, elle sera aussi la première à accéder au poste de doyenne d’une faculté de médecine au Québec (2011-2020). Lors de ce mandat à l’UdeM, elle a notamment contribué à mettre sur pied un département de neurosciences et un vice-décanat aux sciences de la santé.

Dévouement sans faille et engagement social

Menant de front une carrière de médecin ophtalmologiste, de chirurgienne de l’œil, de chercheuse et de professeure en ophtalmologie, elle est également propulsée par son sens de l’engagement social qui l’amènera à devenir directrice scientifique au Fonds de recherche du Québec du Réseau en santé de la vision, présidente de l’Association canadienne des facultés de médecine du Canada, présidente internationale de la prestigieuse M8 Alliance – un regroupement de grandes universités et d’académies des sciences du monde (elle en demeure membre) où elle organise le World Health Summit à Montréal en 2017 – et membre du comité scientifique du Network Toward Unity for Health TUFH 2022 qui se tiendra à Vancouver en août prochain. Elle est actuellement membre de l’Académie canadienne des sciences de la santé et membre du conseil d’administration de l’Institut de recherches cliniques de Montréal.

C’est sans compter les distinctions reçues récemment, tels l’insigne de l’Ordre du Canada en 2019, la reconnaissance de la Société canadienne d’ophtalmologie en 2019 et un prix pour l’ensemble de sa carrière du Département d’ophtalmologie de l’Université Harvard (Lifetime award in Clinical Ophthalmology) en 2021.

« Ce qui m’apporte le plus de satisfaction dans mon travail, c’est de réaliser des projets, de faire avancer le Québec scientifique et de contribuer à la santé et à la qualité de vie de nos concitoyens d’ici et d’ailleurs », affirme Hélène Boisjoly.

Toujours prête à relever les défis et à saisir les occasions, elle est une étoile scintillante qui montre le chemin. « Si je brille, c’est d’abord grâce à ma famille. La lumière qui m’habite, je la partage avec mon mari et nous la transmettons à notre fille et à nos petits-enfants », conclut-elle.