La Faculté de médecine reçoit un don de 4 M$

3 octobre 2013
Daniel Bourbonnais, vice-doyen, Recherche et innovation scientifique, Université de Montréal
Philippe Gros, vice-doyen à la recherche, Université McGill
Pierre Duchesne, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie
Dr Thomas R. Cannell, président et directeur général, Merck Canada inc

La compagnie pharmaceutique Merck Canada a annoncé le 3 octobre dernier le versement d’une aide financière de 4 M$ pour chacune des quatre facultés de médecine. L’annonce a été faite dans le cadre du symposium sur le partenariat biopharmaceutique BioContact Québec.

Globalement, cette aide financière vise à soutenir la recherche en santé ainsi qu’un volet de la recherche translationnelle, laquelle se concentre sur l’abolition des barrières entre chercheurs, équipes médicales et patients, dans les domaines de la cardiologie, des maladies infectieuses et respiratoires, des vaccins ainsi que de la santé de la femme.

« Avec ces 50 chaires du Canada, ses 45 chaires philanthropiques et ses quelque 700 chercheurs, notre faculté est un leader en recherche au Québec et au Canada. La subvention de Merck nous permettra de nous maintenir en tête dans de nombreux domaines et à toujours mieux assurer notre mission en pédagogie et en recherche », a déclaré le vice-doyen à la recherche et à l’innovation scientifique, Daniel Bourbonnais.

Concrètement, pour la Faculté de médecine de l’UdeM, ces fonds favoriseront le recrutement et l’installation de nouveaux spécialistes en recherche translationnelle dans des thématiques prioritaires telles que l’imagerie médicale et l’imagerie corrélative et moléculaire; la bio-informatique; la biostatistique; les neurosciences et la génétique.

Conjuguée aux contributions de l’UdeM, l’aide financière de Merck Canada permettra d’offrir aux chercheurs des conditions de recherche compétitives et un environnement de recherche des plus dynamiques tout en assurant la formation de la relève par le biais de bourses.

La Faculté de médecine de l’UdeM a déjà de beaux succès en recherche translationnelle avec, par exemple,  l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) qui, avec son modèle unique au Canada, et sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes majeures dans la lutte contre le cancer. Ses collaborations avec différents centres hospitaliers dont l’Hôpital Maisonneuve Rosemont lui permettent de développer la recherche translationnelle du fondamental à la clinique et d’amener rapidement ces découvertes vers le patient.

L’Institut de recherches cliniques de Montréal qui travaille également dans ce domaine est un autre bel exemple de nos succès à l’Université de Montréal.

« En plus de nous permettre de demeurer à la fine pointe de ce qui se fait en recherche, ce don de Merck servira également de modèle au développement de futurs partenariats essentiels à de nouvelles découvertes scientifiques et à la progression de la science au plus grand bénéfice de tous », a conclu Daniel Bourbonnais au nom de la faculté.