Un programme pour prévenir le cancer auprès des jeunes travailleurs

8 septembre 2022
Marie Laberge, professeure agrégée à l’École de réadaptation de la Faculté de médecine
Marie Laberge, professeure agrégée à l’École de réadaptation de la Faculté de médecine

Grâce à une subvention Action SCC-IRSC, Marie Laberge et son équipe conçoivent un programme de prévention des cancers professionnels afin de protéger les jeunes pendant leur stage en entreprise.

Chaque année, quelque 15 000 élèves du secondaire empruntent le Parcours de formation axée sur l’emploi (PFAE). Ce programme de formation en alternance travail-études vise à développer l’employabilité des jeunes accusant un retard scolaire en les orientant vers des métiers semi-spécialisés par des stages en entreprise. Or trop souvent, ces emplois peu qualifiés les mettent en contact direct avec des produits cancérogènes – métaux lourds, poussières de bois, de métal ou de béton, pesticides, fluides corporels contenant des médicaments ou des virus, solvants organiques, peinture, etc.

Plusieurs études ont montré que le risque de développer un cancer d’origine professionnelle est plus élevé lorsque la première exposition à un cancérogène se produit tôt dans la carrière. Il est donc important de sensibiliser les jeunes à cette réalité, surtout celles et ceux qui se préparent à occuper des emplois peu qualifiés, essentiellement manuels, dont les tâches les exposent à des produits potentiellement toxiques.

– Marie Laberge, professeure agrégée à l’École de réadaptation de la Faculté de médecine